Magazine Côté Femmes

Mon père ce héros…

Publié le 02 février 2010 par Audraygaillard

Mon père ce héros…Bobo, cadeau, salaud, idiot, rigolo, facho, intello, lourdaud, costaud, zéro, numéro, nigaud, chef de troupeau, sac à dos, mal au dos, vieux beau, macho, zigoto… Quel boulot !

On a toutes et tous un Père… Ou pas… Dans un thème, le Soleil (qui symbolise le père) peut briller, scintiller, être éteint, gelé, noyé, étouffé, paumé et plein d’autres choses encore. Le Soleil selon son état céleste réchauffe ou refroidit un thème … Ses aspects, sa présence en signe, en maison, en dit long sur notre rapport au père.

Soleil bien vécu, mal vécu.

Dans un thème donc, le Soleil symbolise le père, non pas lui en personne (Genre : tu as un Soleil conjoint à Jupiter, ton père est riche) … mais le père tel que toi, enfant tu l’as perçu. Ex : un Soleil Conjoint Jupiter trigone Vénus = Un Soleil bien vécu, soit un Papa perçu comme généreux, protecteur, aimant… Le Soleil c’est donc l’image du père, sa représentation, sa perception…

Elle voudrait pouvoir l’aimer… Mais c’est impossible. C’est un homme impossible à aimer. Comment faire quand un père ne se conduit pas en père ? Comment devenir femme, être épanouie, accomplie si LUI, le premier homme de sa vie, ne lui fait pas le cadeau simple mais merveilleux de l’aimer pour la petite fille qu’elle est. Elle aurait voulu avoir un père sans ambiguïté. Elle aurait aimé grandir sans l’ombre du doute… Sans son alcool, sa faiblesse, ses colères, ses claques, sa tristesse, ses dépenses somptuaires, son manque de courage, ses enfantillages, tout ça. Et sans « ces rêves », surtout sans eux ! Elle aurait aimé une mère amoureuse… Elle aurait … Mais non… Rien. Trop tard. Son père est un raté. Elle fera donc avec. Son père a longtemps fait « style genre » mais au jeu des apparences, elle n’a jamais été dupe. Autour d’elle, dans son enfance, il y avait d’autres pères. Elle a 5 ans, elle se souvient de sa copine d’enfance qui veut se marier avec son Papa. Tiens ? Quelle drôle d’idée ! Cette pensée ne l’a jamais effleurée. A bien y réfléchir, elle lui fait peur, la dégoûte même. Beurk ! Elle décide de tomber amoureuse du Papa de sa copine. Un héros, un père adulé, idéalisé, lointain mais si bon, si généreux, si merveilleux… Quand elle va vers cette lumière elle est mieux. Son père n’est pas beau de toute façon. D’ailleurs, elle ne comprend pas pourquoi sa mère qui est si jolie, s’est mariée avec un homme aussi moche. Elle a honte, elle ne devrait pas trouver son père laid ou vilain. Il est son père quand même. Et il l’aime… Elle aussi, d’ailleurs. Il est gentil, sauf quand il crie. il avait des colères terrifiantes, il se contrôlait mal, elle se souvient de cette fois où il a fait le geste de taper sa tête à plusieurs reprises contre un mur, pas pour la taper, pour faire le geste…

Mais lui au moins, il est cool. Plus cool que sa mère en tout cas. Il n’est pas donneur de leçon, il est ouvert d’esprit. Il joue avec elle. Toutes ses copines le trouvent très sympa – les apparences, toujours les apparences. Elle se souvient des histoires, des bons souvenirs, de l’Iliade de l’Odyssée. Il était plus câlin que sa maman, plus tendre. Quand elle était malade, c’était toujours lui qui s’occupait d’elle. Bien. Son autre amie d’enfance avait un père, imposant, impressionnant, sévère mais bienveillant, et aussi distant. Il travaillait beaucoup. Elle n’aurait pas voulu de ce père là. La mère de son amie en revanche… Encore les apparences.

 

L’adolescence… Finalement ce n’était qu’une impression. Rien de grave. Elle a juste un petit problème. Un truc à régler avec elle-même. Un diable au corps dont il faut qu’elle se débarrasse, c’est tout. Elle a honte, elle souffre en silence, grossit, s’enlaidit.

 

Elle devient femme. Elle redevient belle. Les hommes qu’elle aime ont 20 ans, 30 ans de plus. Œdipe toi-même ! Dit-elle aux psy de pacotille… Elle se marie. Elle est heureuse. Il a son age. Il est SUPER. Rien à voir avec son père. Un fait exprès ! Ils veulent un enfant… L’enfant ne vient pas… Elle attend… Longtemps.

 

Jusqu’au jour où cet enfant l’appelle, il a 12 ans et il a 3 questions à lui poser : cash !

- Est-ce qu’il buvait quand tu étais petite ?

- Est-ce qu’il te tirait par le nez ou par les oreilles en te soulevant du sol quand il était en colère contre toi ?

- Est-ce qu’il voulait que tu prennes des bains avec lui, est-ce qu’il te demandait de le laver ?

L’enfant de 12 ans vient seulement d’ouvrir la boîte de Pandore.

 

C’est un homme impossible à aimer dit-elle aujourd’hui… Ne devrait-elle pas dire : « C’est un père impossible à aimer… » Peut-être qu’au fond d’elle, une petite fille rêve encore d’épouser son père ? Elle a encore un long travail a accomplir avant de pouvoir espérer devenir mère, elle me l’a dit hier.

 

 

Astrologie !

- Si le Soleil est « bien vécu », cad en harmonie dans le thème (il ne reçoit pas d’aspects dissonants et est valorisé par sa position en signe et ou en Maison), on peut supposer une relation au père épanouissante, enrichissante, dopante qui va permettre la réussite sociale, car le Soleil est un symbole de succès, de réalisation. Un « bon Soleil » facilite la réussite.

- Si le Soleil est « mal vécu », cad en dissonance dans le thème (il ne reçoit pas ou peu ou pas assez d’aspects harmoniques, sa position en signes et ou en Maison, n’est pas facile), on peut supposer une relation au père plus difficile, voire complexe, ne facilitant pas la réussite sociale par manque de confiance en soi, en ses capacités il faut alors se dépasser, donner le meilleur de soi, franchir des obstacles pour être épanoui et/ou atteindre la réussite.

Comme toujours, je te demande lectriçounet, de lire « ton Soleil » en prenant bien du recul. Un aspect n’est qu’une partie de ton thème qui, pour une compréhension complète, doit se lire dans sa globalité.

Rappel : les Trigones et les Sextiles sont positifs les Carrés et les Oppositions sont négatifs. Les conjonctions sont soit positives soit négatives, cela dépend de la nature des deux planètes en conjonction. Ex : une conjonction Soleil – Jupiter est positive, au carré de Neptune, elle devient nettement moins positive) … Une conjonction Soleil – Saturne en Cancer est plus dure à vivre qu’en Taureau.

Et pour chaque aspect, n’oubliez surtout pas que je vous parle de votre relation au père. Pas de lui ! Le Soleil c’est l’image du père… L’image, donc l’idée que l’on s’en fait. Il est possible que ce soit lui tout craché mais votre sœur ou votre frère, votre mère n’en dira peut-être pas temps. Chacun sa perception des choses !

Ton Soleil forme un aspect avec la Lune

- Si l’aspect est harmonieux : Tout « va bien chez toi ». Ta relation à ton père t’a permis d’avoir une bonne image des hommes et des femmes, tu es équilibré(e), ta relation paternelle a développé ta stabilité intérieure … Tu as perçu ton père comme quelqu’un de tendre, de protecteur, d’enveloppant, voire de maternel. C’est l’indice d’un bon équilibre Ying Yang.

- Si l’aspect est dissonant : C’est problématique. Un des deux pôles te pose problème. Le père ? La mère ? Qui éclipse qui ? La tradition astrologique veut que le carré ou l’opposition Soleil – Lune soit synonyme de divorce « Père – Mère ». C’est un peu simpliste. Il y a les mères qui étouffent le père, les pères qui sont de vraies mères poules, des pères qui sont trop l’autorité et des mères trop la tendresse… Quel que soit la situation réelle ou vécue, la dissonance Soleil – Lune écartèle, déstabilise, sensibilise… Ce qui est préjudiciable à la réussite sociale.

Ton Soleil forme un aspect avec Mercure

Il n’existe que la conjonction

- Si elle est harmonieuse : Tu as perçu ta relation avec ton père complice, intellectuelle, nourrie d’échanges et de dialogues. Il est fort probable qu’il t’ait ouvert au monde, qu’il ait stimulé ta curiosité, qu’il ait été très joueur, qu’il ait un côté jeune. C’est l’indice d’une relation complice, ludique, intelligente, stimulante, intellectuelle… Perçue comme telle ou c’est l’image que tu te fais de lui.

- Si elle est dissonante : Il n’était (il n’est) point causant ton paternel, ou alors tu le trouvais et trouve peut-être toujours obtus, hyper intello et pas assez aimant… Trop joueur, trop farceur. Eternel ado… Bref, il y a un manque de liant, de richesses, de dialogues, d’enrichissements mutuels dans cet aspect…

Ton Soleil forme un aspect avec Vénus

Il n’existe que la conjonction ou le semi carré.

- Si l’aspect est harmonieux : Que d’amour ! Tu es une petite Vénus, il te valorise et t’a valorisé lorsque tu étais petite… Tu es, as toujours été sa petite princesse. C’est un papa qui t’a appris le sens du beau, qui t’a enseigné les bonnes manières, la politesse. Un papa adoré, courtois, galant, gentil, artiste, bel homme… Quelle belle image tu as de lui !

- Si l’aspect est dissonant : Trop d’amour tue l’amour. Le premier problème que je vois c’est un mauvais Œdipe. Un papa qui aime sa fille plus que sa femme, une maman qui s’efface, ne prend pas sa place, une relation trop exclusive père fille. Un père qui lui passe tout, pourrie gâtée… Pour les garçons, c’est aussi le risque, une relation trop « aimante » pas assez « virilisante »… Trop de pathos, de sentiments, d’effusions, de mièvreries… Le principal souci de cet aspect ? Adulte, il faut grandir !

Ton Soleil forme un aspect avec Mars

- Si l’aspect est harmonieux : Ton père ce héros ! Quel homme, il est fort, costaud, sportif et t’as transmis le courage en héritage, l’instinct de conquête, ainsi que la combativité. Super chouette la relation au père, stimulante et tout et tout ! Super Œdipe aussi, pas de problème avec ta sexualité adulte

- Si l’aspect est dissonant : Il en faisait trop ton papa… Trop de sport, trop de chose, trop d’excitation, trop viril, trop, trop, trop ! Un père castrateur, un papa agressif, un papa fou du volant, un papa qui met en danger, un papa qui tape, un papa qui est intrusif sur le plan sexuel, voire incestueux. Mauvais Œdipe pour une fille et un garçon. Castré, complexé, peu sûr de soi et de ses capacités, manque de courage, de force… Voilà les difficultés que l’aspect entraîne dans la vie d’adulte.

Ton Soleil forme un aspect avec Jupiter

- Si l’aspect est harmonieux : Relation de confiance ! Super sécurisante, confortable, épanouissante… Un papa qui représente la Loi, qui la pose mais tout en bienveillance… Œdipe bien intégré aussi. Avec un papa comme ça, la LOI est posée. Ainsi que les limites. Un papa jovial, ouvert, confiant qui offre des perspectives, élargit les horizons, valorise. Un papa qui est fier, qui gâte, nourrit, cuisine bien, génère bonne humeur et bien-être. Eh oui, Jupiter éduque bien ! Adulte l’assurance, l’optimisme et la confiance sont au RDV. La réussite en découle !

- Si l’aspect est dissonant : Les limites !!! Les Limites !!! Ou sont passées les limites, la loi, les règles, les interdits ? Un père qui manque d’autorité, de valeurs, de bonté, de générosité ou qui est trop généreux ou bien encore trop affairé à sa réussite sociale. Un papa qui n’a pas de moralité, n’éduque pas ou mal ou de façon laxiste, qui dépense trop d’argent… Au niveau de l’Œdipe, il peut y avoir aussi un problème de limites. La loi, la règle n’est pas clairement posée. Plus tard, cela crée des adultes malhonnêtes, négligents, insouciants, orgueilleux, avides, en manque de re(père)s ! Pas facile…

Ton Soleil forme un aspect avec Saturne

- Si l’aspect est harmonieux : Constructive ta relation avec ton père ! Pas toujours très chaleureuse mais au moins il t’a transmis le sens des responsabilités, son pragmatisme, son sérieux. Ok, ok la leçon est venue très tôt, et ta relation avec lui était dépourvue de fantaisie (sauf si autres aspects supers chouettes) mais grâce à lui, tu sais ce que le mot discipline veut dire et tu es forgé pour bâtir ton futur !

- Si l’aspect est dissonant : C’est sans doute l’aspect le plus difficile qui soit, surtout pour un homme. Très clairement cela traduit une mauvaise relation au père (un mauvais vécu, une mauvaise transmission de la masculinité) … Un père écrasant par son autorité sèche, sévère, revêche, dur, cassant, castrateur, qui met en échec. Ou un père qui est complètement dévirilisé. Atone, immobile… Bien sûr côté câlins on repassera quoiqu’il peut y avoir des cas de pères étouffants avec Saturne… Surprotecteurs et donc bloquants ! Quoiqu’il en soit l’aspect génère impuissance, manque de confiance, doutes, pessimisme, rigidité, manque de souplesse.

Ton Soleil forme un aspect avec Uranus

- Si l’aspect est harmonieux : C’est génial d’avoir un papa original, précurseur, libre, gadgetomane, la tête et le cœur empli de projets, qui t’insuffle sa fougue, sa croyance en l’avenir, son énergie, sa foi, son envie d’avancer, son ouverture de vue et qui t’offre surtout l’autonomie, l’indépendance… Adulte, tu es paré(e) pour décoller !

- Si l’aspect est dissonant : Papa est un original, un savant fou, un révolté, un être libre et très indépendant qui n’a pas toujours été très présent. Sa différence est un problème, il ne t’accepte pas comme tu es. Ou face à ce père si différent, tu te sens toi aussi différent(e). Ou bien encore, il est rigide sur le plan psychologique, il y a manque d’ouverture, son sectarisme est un problème. Il y aussi le côté « secouant » d’Uranus –ces pères qui divorcent, n’apportent pas un cadre de vie sécurisant, trop de déménagements. Adulte, l’aspect fait les marginaux, les révoltés, les excentriques ou les intolérants.

Ton Soleil forme un aspect avec Neptune

- Si l’aspect est harmonieux : Un peu fusionnelle la relation mais réconfortante et si apaisante ! C’est un Papa qui offre la musique, la sensualité, la bonté, la générosité, le don de soi, la réceptivité, l’intuition… Entre lui et toi, pas besoin de mots, vous vous comprenez intuitivement. Parfois ça énerve Maman mais elle n’a qu’à trouver sa place ! Grâce à tout ce que ce Papa Neptunien transmet tu es un(e) adulte idéaliste, un être tourné vers le collectif … Tout sauf un(e) égoïste !

- Si l’aspect est dissonant : Complexe la relation. Un père absent, rêveur, fainéant, instable, démissionnaire, faible, fuyant, religieux, drogué, alcoolique, pas très clair, menteur, tricheur, décevant… Avec un Soleil Neptune dissonant on va souvent de désillusions en déceptions. Adulte, on n’est pas très stable, on a du mal à être droit dans ses bottes !

Ton Soleil forme un aspect avec Pluton

- Si l’aspect est harmonieux : Papa est mis sur un piédestal, il est perçu comme super puissant, il est charismatique. C’est un père qui impressionne, dont on reste toujours plus ou moins « sous la coupe » mais c’est bien vécu. C’est une relation authentique, profonde, exigeante qui pousse au dépassement de soi. Avec ce papa là, pas de triches, pas de faux-semblants. Soit un homme mon fils ! Soit ce que tu es ma fille ! Soit toi… Pluton étant liée à la sexualité, l’aspect positif indique un oedipe bien vécu. Si d’autres aspects ne vont pas dans le sens contraire…

- Si l’aspect est dissonant : C’est l’octave supérieure de l’aspect Saturne Soleil. Il y a un côté terrifiant. Dans les faits cela peut aller très loin (Père bourreau, tyran, malsain) mais il faut bcp d’aspects qui vont dans le même sens. Sur un plan psychologique, c’est un père qui tire vers la mort et non vers la vie. Il empêche l’enfant soleil de briller … C’est peut-être un père qui écrase son enfant par son pouvoir, sa toute puissance. Ou alors un père qui détruit. Ou alors qui meurt. Philippe Seguin avait un carré Soleil Pluton par exemple. Il a perdu son père à 4 ans. L’aspect a été synonyme de dépassement et l’a rendu avide de pouvoir.

Et voilà, lectriçounet. Tu sais tout… Ou presque. Je suis à ta disposition pour te donner de plus amples informations concernant ton Soleil natal. Quels aspects forme-t-il ? Où est-il ? Envoie-moi ta demande… Tu le sais, je réponds toujours !

Bonne journée ou soirée, selon l’heure à laquelle tu liras ce billet !

Audray


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Audraygaillard 1041 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine