Magazine Humeur

Quand l’UMP joue en «équipe première» du Front National… Francis Delattre mérite un carton rouge

Publié le 03 février 2010 par Kamizole

carton-rougejpg.1265181233.gifJe me sens triplement concernée. D’abord comme anti-raciste viscérale depuis toujours, ensuite comme habitante du Val d’Oise et enfin en tant que militante socialiste puisque je voterai bien évidemment PS aux régionales et qu’Ali Soumaré est tête de liste pour le 95. Mais sont-ils cons ces UMP ! Ali Soumaré souffrait très certainement d’un déficit de notoriété en dehors de Villiers le Bel où il est secrétaire de la section socialiste. Le voilà maintenant connu de la France entière sinon largement au-delà de nos frontières grâce à la magie du web.

Quant à Francis Delattre et ceux qui le soutiennent - Valérie Pecresse, Axel Poniatowski et le député UMP de sa circonscription, Jean-Claude Bodin - ils auront peut-être également les honneurs de la presse étrangère, déjà largement sidérée par les dérapages du débat sur l’identité nationale.

Toutefois, il faut signaler que Franck Riester, directeur national de la campagne électorale des régionales, s’est totalement désolidarisé de Francis Delattre… Enfin, je trouve étonamment curieux que Rama Yade, d’origine africain, présente à cette réunion et plutôt connue pour l’ouvrir plus qu’à son tour en mettant les pieds dans le plat, jouât les muettes du sérail…

Nul doute, évidemment, que le 7 mars prochain au moment de déposer son bulletin dans l’urne l’électeur lambda – souvent dérouté par tous les noms inconnus dans les scrutins de liste - se dira : «Mais c’est bien sûr ! Ali Soumaré… c’est ce “joueur de l’équipe réserve du PSG” dont Francis Delattre se moquait» et s’il n’aime pas l’UMP pour toutes les raisons possibles et imaginables, c’est peut-être le bulletin du P.S qu’il glissera dans l’urne, de préférence à un autre.

Francis Delattre mérite un carton rouge : il s’est taclé lui-même dans la surface de réparation. On peut aussi appeler cela marquer un but “contre son camp” (Csc) et c’est toujours fort réjouissant quand cela vient de l’équipe adverse, les aficionados du football ne me contrediront pas… C’est néanmoins plus qu’affligeant de voir cette débauche de dérapages racistes.

Mais que l’on cesse de faire un parallèle avec le prétendu “dérapage” de Georges Frêche, que ce soit au PS ou à l’UMP. J’ai déjà suffisamment démontré pourquoi je ne pense pas qu’il s’agirait d’une remarque antisémite. Sinon, vous pensez bien que je ne l’aurais pas laissée passer.

Encore une fois je ne peux que souligner la pertinence de l’analyse de Didier Lapeyronnie, sociologique spécialiste des discriminations, interviewé par 20 minutes Racisme ordinaire: «La parole s’est décomplexée au plus haut niveau de l’Etat». «Le poisson pourrit par la tête» dit un proverbe chinois (?) et le reste du corps fouette méchamment grave.

L’inepte, inutile mas fort dangereux débat sur l’identité nationale est responsable de ce déferlement. Eric Besson et Nicolas Sarkozy – qui veut du «gros rouge qui tache» pour séduire l’électorat populaire du Front National – ont ouvert les vannes ou la boite de Pandore. Elle sera très difficile à refermer. Eric Besson ne craint pas l’opprobre quand il ose déclarer dans une interview à 20 minutes Eric Besson: «On ne sort pas de trente ans de tabous sans éclats».

Qu’il parle pour lui ! Qu’a-t-il dû cacher son jeu et ronger son frein alors qu’il était au Parti socialiste… Sa place était plus sûrement au FN : 30 ans, cela correspond exactement au mouvement subreptice de “lepénisation rampante des esprits”..

Il revient encore une fois sur «l’angélisme» de la gauche. Ça ne risque pas de lui arriver ! Peut-être un jour analyserons-nous les “pompes et les œuvres” d’Eric Besson à l’aide d’un nouveau traité de démonologie. Il tape comme un sourd avec son marteau qui ressemble furieusement comme deux gouttes d’eau au “Malleus maleficarum” utilisé jadis par l’Inquisition contre les sorcières. «Qui veut faire l’ange fait la bête» disait Pascal à peu près à la même époque.

J’ai assez fustigé “l’angélisme” du gouvernement Jospin – à l’époque, seul Marianne tirait la sonnette d’alarme au sujet du grave problème de la délinquance dans les banlieues - mais il s’en faudrait de beaucoup que ce soit une simple question d’origine ethnique et religieuse. Dans ces banlieues de relégation sociale, les blancs pauvres la subissent de même façon. Et qui s’est montré toujours favorable au “communautarisme” ethnique et/ou religieux, sinon Nicolas Sarkozy quand il était ministre de l’Intérieur ?

Contre la lepénisation des esprits au sommet de l’Etat – crypto fascisme décomplexé – et chez les sous-fifres de canton qui me font penser à autant de Monsieur Homais pérorant dans les rades sur fond de comice agricole, je vous invite à signer la pétition «contre le racisme ordinaire de l’UMP» lancée par le Parti socialiste du Val d’Oise.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kamizole 786 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte