Magazine Politique

Nicolas Totet du Courrier Picard : Xavier Bertrand m’a tuer!

Publié le 05 février 2010 par Pierre

Le comptoir des politiciens a interviewé en exclusivité un député de la majorité présidentielle (UMP), afin de commenter l’assassinat en bonne et due forme de M. Nicolas Totet du  Courrier Picard, en direct sur Public Sénat.

Cet illustre personnage, par peur de représailles, souhaite taire son nom. Nous l’appellerons donc Juan-Francisco, pour éviter toutes ressemblances. Nous avons recueilli ses propos dans un troquet, non loin de l’Assemblée nationale.

Juan-Francisco : le gentil Xavier Bertrand est un vrai salopard, regardez cette interview :


Débat musclé entre Xavier Bertrand et un journaliste
envoyé par publicsenat. – L’info video en direct.

Le barman : quel beau connard.

Le comptoir des politiciens : D’un autre coté, le journaliste, ils l’ont trouvé où ? Ses questions sont merdiques.

Juan-Francisco : Ça aidera ce brave journaliste à mieux préparer ses interviews.

Le barman : Ah c’est un dur métier…

Juan-Francisco : De là à traiter Xavier Bertrand de salopard, ben non ! Pas pour ça en tout cas.

Le barman : Non, ce n’est pas un salopard. Mais un connard.

Le comptoir des politiciens : Si ce journaliste avait été Raphaël Mezrahi, Bertrand n’aurait pas planté aussi violemment son couteau dans le dos de la liberté de la presse. Il y a là un mépris politique, envers un agitateur d’idées, un poil-à-gratter de la vie politique locale.

Juan-Francisco : Bertrand est dépassé par les évènements et s’acharne. C’est odieux.

Le comptoir des politiciens : De là à relancer le débat entre la presse nationale (propre et bien pensante) et la presse régionale (faits divers et petites annonces)… il y a un pas facile à franchir.

Juan-Francisco : Ok pour connard, et p’tite bite aussi

:-)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pierre 381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines