Magazine Politique

Midi Libre: Régionales PS – l’Appel de 24 conseillers fédéraux gardois

Publié le 06 février 2010 par Ncadene
PS : l'Appel de 24 conseillers fédéraux

Leurs communs dénominateurs : ils sont socialistes, jeunes et ne supportent plus [le système] Georges Frêche. Ils ont en plus le mérite de le répéter depuis bien plus longtemps que ce jeudi 29 janvier où Martine Aubry a choisi subitement de rompre définitivement avec le président de la Région. Mais changer de monture à six semaines du scrutin régional n’est pas entreprise aisée, surtout quand la grande majorité des troupes socialistes gardoises continue de faire bloc derrière Frêche. Hier donc, c’est à une vraie mission impossible que se sont attelés le Nîmois Nicolas Cadène, l’Alésien Benjamin Mathéaud, la Bagnolaise Murielle Ismard et le Cendrasien Jérome Bauzon.

Ils sont venus devant la presse, avec un Appel en main. Une liste de 24 conseillers fédéraux gardois sur 55 qui cosignent [sans compter une dizaine qui ne préfèrent pas signer mais ont donné leur accord oral] le même texte : « On appelle les socialistes gardois à la responsabilité pour qu’ils soient derrière Hélène Mandroux, la candidate désignée par le parti, pas derrière Georges Frêche », a martelé Nicolas Cadène.

L’appel s’adresse plus précisément à Fabrice Verdier, patron du PS départemental, pour qu’il réunisse en urgence le conseil fédéral. « Il faut se conformer à la décision du bureau national », a poursuivi Nicolas Cadène. Et Benjamin Mathéaud de claquer : « Choisir une autre voie, c’est faire un bras d’honneur à son parti. » Un PS qui joue, selon eux, sa « survie dans la région ». Implorant leurs responsables de préférer « le parti plutôt que le frêchisme », Nicolas Cadène et ses trois camarades l’assurent : « Fabrice et Damien (Verdier et Alary, NDLR) le savent, s’ils déposent leur liste, ils seront exclus. »

Mais la leçon des jeunes aux aînés sera-t-elle entendue ? Rien n’est mois sûr. François Lamy, le missi dominici de Martine Aubry dans la région, était à Nîmes jeudi soir. Il a réuni les soutiens d’Hélène Mandroux pour, sans doute, définir la stratégie à venir face aux socialistes frêchistes. Cet « Appel des 24″ n’est sans doute pas étranger à cette réunion.

J-P. S.


Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (1)

Par zorro
posté le 18 février à 12:27
Signaler un abus

Enfin des courageux!!!qui résiste au caudillo Frèche.Si la liste de Mandroux est la liste des "bobos"parisiens (dixit Bourquin) la liste de Frèche est celle des beaufs Frèche dit tout haut ce que pensent les gens qui ne pensent pas

A propos de l’auteur


Ncadene 3555 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines