Magazine Politique

Entreprendre à Puteaux : un développement harmonieux des TPE-PME à l'ombre des tours de la Défense

Publié le 09 février 2010 par Frédéric-Michel Chevalier

Sous l'impulsion de Joëlle Ceccaldi-Raynaud et de Bernard Ghanassia, maire-adjoint en charge du développement économique, la ville de Puteaux mise désormais sur le développement des TPE et des PME. Aux pieds des tours de la Défense, avec un réseau de transports en commun exceptionnel,en Ile-de-France, Puteaux ne manque pas d'atouts pour attirer les entreprises et leur permettre de prospérer. A la clé : un développement local harmonieux et des créations d'emplois.

Puteaux-voeux-entreprises
Le 28 janvier dernier, Joëlle Ceccaldi-Raynaud présentait ses vœux aux entreprises de Puteaux, à l'occasion d'un cocktail organisé dans les salons d'honneur de la mairie. Une première, qui traduit une inflexion notable de la politique municipale en direction des entreprises locales. La rencontre fut un succès : près de 600 entreprises ont répondu à l'invitation, selon Bernard Gahnassia, la plupart quelque peu étonnées de cette initiative nouvelle. On est sans doute encore loin du compte, mais c'est un bon début. On part de loin.

Jusqu'aux élections municipales de mars 2008, il n'y avait pas d'adjoint au maire en charge du développement économique. Les entreprises locales n'étaient pas au cœur des préoccupations de l'ancien maire, Charles Ceccaldi-Raynaud. Celui-ci considérait sans doute qu'avec les deux tiers de la Défense sur le territoire de Puteaux, le développement économique était assuré de lui-même, apportant sans efforts particuliers son tribu via la taxe professionnelle. Un raisonnement qu'il avait également appliqué au commerce de proximité, abdiquant devant le centre commercial des Quatre Temps, avec les conséquences  désastreuses que nous constatons sur le centre ville.

Dans son allocution, Joëlle Ceccaldi-Raynaud a réaffirmé son attachement aux entreprises. En particulier les PME et les TPE qui sont les premières contributrices au dynamisme économique français et à l'emploi.  Le Député-maire UMP de Puteaux, a également tenu à souligner le succès du statut d'auto-entrepreneur, mis en place par Hervé Novelli qui permet aux futurs créateurs de tester leur projet à moindre coût tout en limitant les risques. Beaucoup de Putéoliens ont déjà opté pour ce statut, dans des secteurs d'activité variés.

A l'écoute des besoins des entreprises putéoliennes, notamment à l'occasion de petits-déjeuners d'échange, initiés cette année, elle a pris la mesure de leurs attentes. Au premier rang de celles-ci : pouvoir travailler avec les grandes entreprises implantées dans le quartier d'affaires de la Défense. Une attente forte que j'avais eu l'occasion d'identifier il y a déjà quelques années lors de rencontres organisées par le MEDEF Suresnes-Puteaux-Saint-Cloud, mais à laquelle celui-ci n'a pas su répondre, faute de moyens et de volonté. J'avais alors défendu l'idée, pendant la campagne des municipales, que la ville prenne l'initiative dans ce domaine. L'élection de Joëlle Ceccaldi-Raynaud à la présidence de l'EPAD ne manquera pas de faciliter la mise en place de passerelles entre ces deux mondes.

De son côté, l'opposition municipale, enfermée comme à son habitude dans la critique systématique refuse de voir cette évolution. Les élus MoDem et Verts du groupe Alternance Puteaux, continuent à critiquer la politique de la majorité municipale avec des arguments d'hier. Sylvie Cancelloni, pourtant pas invitée au vœux aux entreprises, mais qui s'y est affichée en compagnie d'une de ses "relations" invitée, en fait un compte-rendu caricatural sur son blog. Elle préfère ainsi continuer à agiter le chiffon rouge de la réforme de la taxe professionnelle et tourner en dérision le Conseil Economique et Social local dans des termes assez insultants. Une fois encore, l'opposition manque de responsabilité.

Les élus d'Alternance Puteaux n'ont aucune connaissance des réalités quotidiennes de l'entreprise, ni de ses besoins. Sylvie Cancelloni a eu beau se présenter sur la liste Puteaux Ensemble comme "créatrice d'entreprise", elle n'est pas chef d'entreprise et ses expériences passées dans le commerce se sont soldées par des échecs. Les élus actuels d'Alternance Puteaux et le quarteron qui leur est resté fidèle n'ont pas écrit la moindre ligne du programme économique de Puteaux Ensemble, qu'ils prétendent encore incarner aujourd'hui. Ils n'en mesurent ni n'en comprennent les enjeux, sinon ils seraient bien obligés de reconnaître les avancées de la majorité municipale.

Pis, au-delà des mêmes critiques sans cesse rabâchées depuis deux ans, ils se montrent totalement incapables d'avancer la moindre idée ou proposition nouvelle. Une vacuité dénoncée, à juste titre, par le chef de file de la majorité municipale, Vincent Franchi, dans la Tribune qu'il signe ce mois-ci dans Puteaux Infos. Placé ainsi au pied du mur face à ses responsabilités, Christophe Grébert (MoDem) se rassure et préfère dénoncer sur son blog une majorité municipale en panne d'idées qui aurait besoin que l'opposition vole à son secours. Drôle de conception de la démocratie pour un homme qui ne manque pas une occasion de dénoncer l'absence de débat avec la majorité ! A Puteaux, il y a ceux qui agissent et ceux qui raillent. Nos concitoyens ne manqueront pas de faire la différence.

De mon côté, avec les Jeunes Actifs 92, nous avons décidé d'organiser à Puteaux, après les  élections régionales, une rencontre sur le thème "Entreprendre dans les Hauts-de-Seine", avec le soutien de Joëlle Ceccaldi-Raynaud qui nous a encouragés et a accepté de présider cette réunion. L'idée est de faire se rencontrer décideurs politiques, économiques et jeunes entrepreneurs. Nous y aborderons les réformes conduites par le gouvernement et l'action du département des Hauts-de-Seine pour faciliter l'entrepreneuriat, les opportunités d'affaires sur notre territoire, ainsi que les impacts sur notre cadre de vie. Des tables rondes qui seront suivies d'un dîner networking, pour favoriser les contacts et contribuer à rompre l'isolement du créateur d'entreprise. Nous prévoyons également d'organiser une réunion d'information et d'échanges sur le statut d'auto-entrepreneur.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Frédéric-Michel Chevalier 3008 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines