Magazine Emarketing

Cahier des charges site Internet (7)

Publié le 09 février 2010 par Jlboulin @etourismeinfo

[… Suite]
Voir aussi les articles précédents : 1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6

Cahier des charges site internet, office de tourisme, nom de domaine, référencement, statistiques

Parmi les questions les plus abordées en matière de e-tourisme, figurent tout ce qui touche au choix du nom de domaine, au référencement et aux statistiques.
Les trois sujets sont liés.
Voilà comment je propose de les évoquer dans le cahier des charges de votre site Internet.

7.1 – Nom de domaine

Trois cas de figure se présentent :

a) Nom de domaine à créer

Beaucoup de choses sont possibles. Ce n’est pas parce que votre nom de domaine est génial que vous serez mieux vus par Google. Ce n’est pas parce qu’il est nul que vous serez invisible.
Regardez les comportements des internautes : la plupart des gens passent par un moteur de recherche pour accéder à un site. La part de ceux qui tapent directement l’adresse dans la barre d’url est faible…
Par conséquent les recommandations à faire sont assez limitées :

  • Essayez d’introduire le mot “tourisme” dans votre nom de domaine, pour signifier votre appartenance au secteur et suivre le mouvement engagé par les institutionnels ;
  • S’il s’agit d’un site thématique, essayez de mettre en avant le mot clé le plus important : “randonnée”, “golf”, “familles”…
  • N’hésitez pas à déposer plusieurs noms de domaine : cela ne coûte que 12 € HT par an par nom de domaine et votre prestataire organisera des re-directions. Veillez à protéger votre nom en le réservant dans la plupart des extensions (.com, .fr, .eu, .net, etc.) et attention aux orthographes multiples (mont-st-michel, montstmichel, montsaintmichel…)
  • Tirets ou pas tirets : peu importe, les moteurs savent interpréter.
  • Disponibilité des noms de domaine : allez voir sur gandi.net ou who.is.

b) Nom de domaine à transférer

C’est le cas de figure où vous comptez changer de prestataire ou d’hébergeur : vous transférez la gestion du nom de domaine.
Indiquez le simplement dans le cahier des charges. Votre prestataire comprendra qu’il aura à effectuer les formalités d’usage.

c) Nom de domaine à récupérer

Un tiers a acquis LE nom de domaine qu’il vous faut.
Une seule solution : négocier avec lui pour récupérer le nom de domaine.
Les organismes gérant les noms de domaine peuvent servir d’intermédiaire. Il arrive d’ailleurs que des noms de domaine soient affichés comme étant “en vente” pour un prix déterminé.

7.2 – Référencement

7.2.1 – Référencement naturel

Le prestataire web que vous allez choisir aura pour mission d’optimiser les codes de développement pour faciliter l’indexation de vos pages web.
C’est la base de votre commande.
Si vous souhaitez qu’il aille plus loin, indiquez clairement que vous attendez un accompagnement : conseils sur les mots clés à valoriser, techniques de rédaction, suivi du référencement. Cette compétence est assez spécifique : peut-être vous faudrait-il consulter des sociétés spécialisées ?

Dans le cahier des charges, votre commande peut se focaliser sur les points suivants, pour démarrer :

a) Optimisation du code
Le prestataire devra prévoir à minima qu‘à travers le code html des pages (statiques ou dynamiques) le code soit “SEO friendly” c’est-à-dire facilement compréhensible par les moteurs de recherche : respect des balises de hiérarchie pour les différents niveaux de lecture, création de textes alternatifs pour les images, construction de liens hypertexte optimisés, présence de meta balises etc.
b) Optimisation des url
Une page web est unique et ce qui la définit c’est un contenu, un titre et une adresse. Cette adresse, partiellement composée du nom de domaine peut contenir des expressions qui deviendront des mots clefs. Ex. : http://monsite.com/hebergements/hotels/liste.html vs http://monsite.com/heb.php?type=2&tri=liste
c) Indication des dispositions prises pour faciliter la gestion des mots clés par le client
Si le site internet doit disposer d’un gestionnaire de contenu, il doit vous permettre d’interagir le plus possible avec les optimisation du code effectuée au point a). C’est le moyen de garder, par l‘éditorial, le contrôle sur le message à faire passer aux moteurs au moment de leurs passages.

7.2.2 – Déclaration du site auprès des moteurs de recherche

Il est souhaitable pour accélérer le référencement, de déclarer le plan de son site auprès des moteurs de recherche (Google, Yahoo, Bing). Normalement, tous les prestataires sérieux le font. Indiquez le quand même dans le cahier des charges.
Plus que la déclaration d’existence du site, il s’agit d’indiquer l’adresse de la page de plan du site au format sitemap (page qui liste et classe l’ensemble des urls d’un site).
Voyez ce site, riche en informations sur le sujet.

7.2.3 – Indexation de données syndiquées (webservices)

Vous avez des flux xml à faire gérer (au format Tourinfrance par exemple), alors signalez-le au futur prestataire.
Et demandez à ce qu’une procédure de référencement des données syndiquées soit mise en place. Prévoyez que la donnée ne soit pas accessible uniquement à travers un moteur de recherche interne (= un barrage pour les robots en charge de l’indexation)

7.2.4 – Plan de nommage des pages

Cela rejoint l’optimisation des url.
Prévoyez, dés le cahier des charges, un moment, dans le planning de réalisation, à consacrer à l‘écriture du nom/titre de chaque page.
Idéalement, chaque nom doit être soigneusement choisi, en partant, par exemple, d’un travail basé sur les résultats du générateur de mots clés de Google Adwords.
L’objectif est de placer, dans les noms des pages, des mots correspondant à des requêtes fortes, c’est-à-dire très régulièrement tapées dans le moteur de recherche.

7.2.5 – Organisation du référencement

Le référencement naturel concerne autant le prestataire que vous.
Une fois le site lancé, la progression de votre site dans le “SERP” dépendra très fortement de votre capacité à animer votre site : à travers le contenu éditorial (choix des textes, légendes des images, utilisation des sites communautaires), à travers les échanges de liens avec d’autres sites (liens entrants) et à travers la maîtrise de votre CMS (titrage, liens internes & navigation transversale…).
Il faudra donc s’assurer que le maintien du référencement initial est possible et à votre portée une fois le site livré.

Cependant, avant le lancement du site il est nécessaire de planifier avec le prestataire une liste de mots clefs et expressions qui devront êtres mis en avant pour le référencement naturel.
Dites-vous que, pour la grande majorité des sites du tourisme institutionnel (dont les audiences sont faibles à moyenne), un “simple” travail de rédaction rigoureux axé sur la densité de certains mots clés suffit à enregistrer de belles percées en termes de référencement…

Enfin, prévoyez l’installation d’outils statistiques pour connaître la provenance de vos visiteurs (via quels moteurs ? et quelles expressions ?) et pourquoi pas des outils d’alerte ou de suivi automatique sur le positionnement hebdomadaire de vos pages sur une liste de mots clefs stratégiques pour vous.

8 – Statistiques

A minima, la solution proposée devra proposer :

  • nombre d’accès visiteurs uniques,
  • mots clés tapés par les internautes,
  • moteurs et annuaires de provenance,
  • nombre de visites,
  • pages visitées,
  • provenance géographique des internautes,
  • jours et tranches horaires des visites,
  • types de navigateurs utilisés,
  • fournisseurs d’accès d’origine…

Autrement dit, exigez Google Analytics ou AnalyzerNX (anciennement Xiti) ou Estat, ou tout autre système fiable et efficace.
N’oubliez pas cet outil dans votre commande : sans statistiques votre site ne sert rigoureusement à rien !

[A suivre][Plus que 2 articles]

Retrouvez ce plan guide sur google doc à l’adresse suivante, librement partageable : Guide pratique cahier des charges selon etourisme.info


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jlboulin 58436 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte