Magazine En France

La pile Gallo-romaine de la Turraque à Biran

Publié le 09 février 2010 par Wawaa

J’étais en train de conduire, mon compagnon à côté de moi, nous partions en week-end de découverte dans le Gers. Quand, de la route qui mène du Brouilh Monbert à Saint-Jean de Poutge, j’ai aperçu dans un champ éloigné sur la droite, une étrange ruine, haute, d’une forme peu commune ne ressemblant pas aux murs de pierres que l'on croise parfois dans la campagne gersoise. J’ai immédiatement scandé « C’est une pile gallo-romaine ! », sans me souvenir exactement ce que cela représentait. J’en étais certaine car je l’avais croisé en photo dans un des mes livres, mais je ne savais plus lequel. Ni une ni deux, pressée de voir ça de plus près, j’ai détourné quelques minutes la voiture de notre trajet initial.


IMG_0191

Plantée à la verticale, et même si abimée par le temps, cette tour reste impressionnante et énigmatique avec sa petite alcôve sur le haut. Le week-end commençait pour moi par une découverte des plus extraordinaires puisque cette « tour » qu’on appelle « pile gallo-romaine » remonte à des temps très anciens et donc à la lointaine histoire du Gers.


IMG_0195


Mais qu’est-ce qu’une pile gallo-romaine ? La question est « Pourquoi existe-t-il des piles gallo-romaines ? ».  Il nous faut remonter au temps de l’occupation romaine, entre le I er et le IV e siècle après JC.  Les piles gallo-romaines sont « tout simplement » (si je puis dire !) des monuments funéraires qui étaient érigés par de plus ou moins riches familles en l’honneur de leurs défunts. Elles étaient plus ou moins importantes selon les moyens de la famille. Ces monuments pouvaient se restreindre à de simples puits peu profonds où l’on déposait des effets personnels des offrandes et les cendres de la personne décédée, comme ils pouvaient être imposants, travaillés, contenant des tas d’offrandes également. Ces offrandes étaient diverses et variées : des aliments, de la vaisselles, des amphores, de la monnaie …


IMG_0192

On a très peu d’informations concernant la pile gallo-romaine de la Turraque à Biran, du moins, je n’ai peut-être pas les bons documents pour me renseigner et je ne manquerai pas de faire quelques recherches plus précises dès que j’irai à la bibliothèque ! Classée monument historique en 1875, elle a survécu aux affres du temps et domine un grand champ verdoyant de ses 11 mètres 30 de haut. Elle serait apparemment, une très belle sépulture d’un propriétaire de villa très riche du III e siècle après JC. On pense que, dans l’alcôve du haut, se trouvait  l’urne qui contenait ses cendres ainsi qu’une statue à son effigie.


IMG_0193

L’histoire est écrite dans la pierre depuis plus longtemps qu’on pourrait le croire !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Wawaa 583 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines