Magazine Société

Un niveau de bêtise à couper le souffle…

Publié le 09 février 2010 par Philippejandrok

53fb5b6895b83f3d3d6b49269120067e.jpgCe qu’il y a de fascinant dans certaines émissions c‘est bien de découvrir le quotient intellectuel de certaines vedettes, de ces stars admirées par des millions de personnes à travers le monde ; car le rôle d’une star est bien de faire rêver et peut-être même de montrer l’exemple.

Mais comment montrer l’exemple lorsqu’une star est imbue d’elle-même au point d’oublier que ce qui fait d’elle une star, ce sont justement les médias bien sûr, mais également le public.

Il y a également un nivellement dans le rôle de star, il y a les STARS et les stars de seconde zone, celles que l’on pourrait qualifier de « has been », celles qui ont été, jadis, celles qui ont connu, il fut un temps, un certain succès commercial et populaire.

Et puis, il y a les vraies, les grandes stars qui ont une méthode particulière, et c’est la discrétion, allez que savons-nous de Brad Pitt et Angélina ? De Matt Damon, de George Clooney, de Julia Roberts… en dehors de ce qu’ils veulent bien donner à manger à la presse people, on ne sait pas grand-chose sur eux, des bruits de couloir, des rumeurs qui circulent pour alimenter une machine médiatique mais qui, dans le fond, ne nous révèlent pas des vérités fondamentales, en revanche, elles occupent l’esprit de millions de personnes qui pensent d’avantage à la plastique d’Angélina ou à celle de son époux, plutôt qu’à trouver du boulot dans une société, où il n’y en a plus, soit dit en passant, et de se battre pour sauvegarder la démocratie.

Une star sait préserver son intimité et ne se livre qu’au compte goute.

Mais la presse et la TV insiste pour nous mener dans l’intimité des stars, des « stars » que vous connaissez tous, des hommes et des femmes du quotidien médiatique qui s’efforcent de revenir sur le devant de la scène. Je ne suis certes pas gourmand de ce type de programme, au contraire, je fuis en me ruant sur la zapette pour changer de chaine aussitôt, mais tout de même, avant de critiquer, où même de juger, il faut savoir de quoi l’on parle.

543902dbf3929760ab79b8d50e1452ac.jpg
Déjà, le loft nous avait donné à voir Loana se faire prendre dans une piscine par un Jean-Édouard que tout le monde a oublié depuis. Cette jeune femme est devenue célèbre depuis son escapade amoureuse chlorée, mais en dehors de cela qui est elle, que sait-elle faire ? A-t-elle fait des études, s’est-elle distinguée par une intelligence particulière ? Comprend-elle les questions des journalistes ? Malheureusement pas toujours, un problème de vocabulaire je suppose, ses réponses d’ailleurs sont parfois incompréhensibles, problème d’articulation évident, dus à quoi ? Bref, la population se soucie d’avantage d’une pin up qui se fait prendre dans une piscine que des véritables problèmes sociaux, cette jeune femme n’existe pas sans TV et la TV c’est le taux d’écoute, une écoute et une vison que nous, les spectateurs lui apportons.

Passer à la TV devient aujourd’hui une forme de célébrité et d’anoblissement divin, ce que l’on voit est la vérité, ceux que l‘on voit sont des élus, ils sont mieux que nous puisque nous, on ne nous voit pas.

Mais non, ce sont juste des être humains comme les autres avec défauts et qualités, et ces programmes, Loft, Ferme des célébrités, nous le montrent chaque jour. Nous découvrons, bassesse et médiocrité, fainéantise et stupidité, mais surtout, nous découvrons l’orgueil, le petit orgueil masculin, féminin, celui qui frôle la bêtise crasse, l’infantilisme débridé, le manque absolu d’intelligence, la misère humaine des fonds de poubelles percés.

Mais nous constatons également que le public se rapproche d’avantage de ce qui lui ressemble, il s’y intéresse tant le public, qu’il pourrait être de ceux-là, de ceux qui passent à la TV, comme si passer la TV était une réussite sociale.

Depuis les années 2000 nous avons une émergence de médiocrité principalement populaire qui donne de l’espoir à une jeunesse incompétente et inculte, qui croit au succès et au modèle argent, qui poursuit le modèle américain, luxe-argent-beauté. Culte de la personnalité et de la joie de vivre dans une insouciance désespérante que l’on appelle le succès, oui et après ?

de8fc7a8859799cfd0a2e2a88e257a40.jpg
Le parcours de l’inutile de ce garçon est une apothéose, à partir de rien, il veut devenir une vedette. Qui est-il ? Personne. Que sait-il faire ? Pas grand-chose. Son talent ? Une grande gueule et un sale caractère. Son nom ? Emprunté à ce celui d’un rappeur français, il s’appelle Mickael Vendetta. Vendetta, vengeance sanguinaire, se faire justice soi-même d’avoir été ignoré toute sa vie, voilà à qui nous avons affaire, à un vengeur de l’inutile qui veut côtoyer la célébrité.

Chez Morandini, La journaliste Cécile de Ménibus, s’est retrouvée devant un garçon qui comprenait une question sur deux, problème de culture générale et de vocabulaire. Quel bel exemple la TV donne-t-elle au Français.

Les fils d’ouvrier, les enfants émigrés de seconde génération font des études alors que leurs parents sont analphabètes, ils font des études pour parler correctement notre langue et là, nous avons un européen, un Français qui ne sait même pas parler sa propre langue ?

Quel paradoxe, Quelle arrogance de paraître et de s’afficher de la sorte, mais c’est le spectateur qui donne une existence à ce produit, si le spectateur était plus exigeant, les Loana, Bimbo Girls, M. Vendetta, Greg et j’en passe, n’existeraient même pas. Il y a 25 ans, ces personnes ne passaient pas sur la chaine publique, un minimum de culture générale était requis, aujourd’hui, un quotient intellectuel de bulot et une plastique d’enfer suffit à faire l’affaire.

Avis à tous les crétins belle gueule qui veulent réussir, il y a des places à prendre à la TV aujourd’hui, n’hésitez pas, lancez vous vous avez toutes vos chance dans la Ferme des « Has been » et des starlettes sur le retour en manque de célébrité.

Nous vivons une époque formidable…

 crédit photo : http://www.tf1.fr/la-ferme-celebrites/celebrites/david-charvet-la-ferme-celebrites-en-afrique-5664635.html


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippejandrok 11422 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine