Magazine Finances

Les agents immobiliers à nouveau sur la sellette

Publié le 29 octobre 2007 par Sergio
La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) tire à boulets rouges sur la profession immobilière. Dans sa revue trimestrielle, elle publie les résultats d'une récente enquête nationale qui fait ressortir que 830 agences immobilières sur 1.070 étaient en infraction par rapport à la réglementation. Face à ce rapport surmédiatisé et déformé, la FNAIM est, comme souvent, en-dessous de tout. Elle reconnaît que "les résultats ne sont pas bons" et que "c’est la profession toute entière qui doit réagir". Elle cherche des excuses pour une mission qu'elle n'a pas accomplie au lieu de défendre ses adhérents face à des attaques pas toujours justifiées. Le SNPI, quant à lui, demande à avoir accès aux détails de cette enquête … Pour ma part, je regrette l'amalgame fait par ce rapport entre des infractions mineures (634 sur 830) et d'autres plus graves comme l'absence de carte professionnelle ou de garantie financière. Jeter l'opprobre sur toute une profession est indigne d'un organisme public (que personne ne contrôle) et des médias (mais ça fait vendre du papier). Il faut rappeler que l'immobilier est un secteur créateur net d'emplois et que beaucoup d'agents immobiliers travaillent sérieusement et sont souvent des acteurs sociaux dans les quartiers. Petite satisfaction personnelle : une enquête du magazine "Que Choisir" révèle qu'en termes de qualité de service, les agences indépendantes font mieux que les réseaux d'agences. > La DGCCRF pubblica i risultati di un recente sondaggio nazionale, che ha rivelato che 830 di 1,070 agenti immobiliari sono stati confrontati in violazione alle normative. Di fronte a questa relazione sovraesposta e distorta, mi dispiace l'amalgama tra le infrazioni minori (634 a 830) e altre questioni più gravi, come la mancanza di licenza o di garanzia finanziaria. Mettere in discredito tutta una professione è indegna di un ente pubblico (che nessuno controlla) e dei media (ma fà vendere carta). Va ricordato che il settore immobiliare è un creatore di tanti posti di lavoro e che tante agenzie lavorano seriamente. Un altro sondaggio di una rivista rivela che la qualità del servizio è migliore nelle agenzie indipendenti che nelle agenzie di reti di franchising. > The DGCCRF publishes the results of a recent national survey which revealed that 830 of 1,070 estate agents were in breach compared to the regulations. Faced with this report overexposed and distorted, I regret the amalgam made between minor infractions (634 to 830) and other more serious as the lack of professional card or financial guarantee. To put stigma on a whole profession is unworthy of a public authority (that nobody controls) and the media (but they sell paper). It should be remembered that real estate sector is a net creator of jobs. Another survey of a magazine reveals that the quality of service is better in the independent agencies than in the agency networks.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sergio 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines