Magazine Sport

Marie Dorin ouvre le Bal !

Publié le 14 février 2010 par Hservietsky

La biathlète Marie Dorin lance la France dans ces Jeux Olympiques de Vancouver en remportant la médaille de bronze en sprint (7,5 Km) ce samedi. La jeune lyonnaise de 23 ans réalise ainsi la plus belle performance de sa carrière derrière la Slovaque Anastazia Kuzmina et l’Allemande Magdalena Neuner.

Marie Dorin n'en revient pas, elle termine sur le podium pour ses premiers JO.

Marie Dorin exulte, elle termine sur le podium pour ses premiers JO.

Première participation aux Jeux Olympiques et première médaille pour Marie Dorin. Loin d’être considérée comme l’une des favorites de l’épreuve, la Française décroche le podium au terme d’une course parfaite. La biathlète réalise l’exploit en profitant à merveille de sa position de départ. Dossart 10, Marie Dorin n’a en effet pas eu à subir une piste qui s’est dégradée au fil des passages des concurrentes.

Mais c’est surtout au tir, sous la pluie, que sa réussite s’est construite : «Je suis vraiment contente de la manière dont cela s’est passé. J’ai déjà fait des 10/10 au tir, mais j’étais bien sur les skis aujourd’hui», a raconté la Française. «Je n’ai pas pensé à un seul moment faire une médaille. Je n’ai pas pensé au résultat, juste à la manière de faire la course.»

Inconnue du grand public, Marie Dorin n’en espérait pas tant et vit un véritable conte de fée : «Depuis le début de la semaine, j’avais l’impression d’être en vacances. Mon objectif principal de la saison était déjà atteint: être dans le relais olympique. Et puis au départ, je me suis dit c’est important quand même !», souligne l’Iséroise. «Je ne pensais pas avoir une médaille en individuelle. Ça fait bizarre, mais c’est trop bien ! A l’arrivée, je n’y croyais pas. Julie (Carraz-Collin) me disait que j’étais troisième. Moi, je pensais que quelqu’un allait arriver. Mais personne n’est arrivé. J’ai failli pleurer à la fin».

Derrière Marie Dorin, les autres françaises n’ont pas démérité. Marie-Laure Brunet terminant à la 6è place, Sandrine Bailly à la 15è et Sylvie Becaert en 29è position. De quoi nourrir de beaux espoirs de médaille lors de la poursuite (mardi 17 février) et du relais (samedi 27 février). Deux épreuves lors desquelles le première médaillée française de ces JO sera surveillée : «Je n’y pense pas encore. J’essaie de rester calme et de profiter encore du moment. En poursuite, je risque de stresser car je vais partir dans de bonnes conditions. Mais en même temps, je n’ai plus rien à perdre. Alors, c’est sûr que je vais me battre, mais de là, à penser à une autre médaille… On a deux jours pour cogiter.»

Classement de l’épreuve :

1. Anastazia Kuzmina (Slovaquie) – 19:55:60

2. Magdalena Neuner (Allemagne) – 19:57:10

3. Marie Dorin (France) – 20:06:50

6. Marie-Laure Brunet (France) – 20:23:30

15. Sandrine Bailly (France) – 20:45:30

29. Sylvie Becaert (France) – 21:21:60

Note: There is a rating embedded within this post, please visit this post to rate it.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hservietsky 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine