Magazine Entreprendre

Ma réalité augmentée

Publié le 15 février 2010 par Doespirito @Doespirito
Personnalité, talents, expertises, savoir faire... Nous avons tous des particularités qui nous rendent uniques aux yeux des autres, notamment des professionnels qui nous entourent. Nous avons aussi -ou nous aimerions avoir- un projet motivant qui mobilise nos énergies et qui nous donne la motivation nécessaire pour avancer, chaque jour. Ces particularités et ce projet, c'est notre façon de faire à nous, notre empreinte. C'est ça, notre marque personnelle. C'est ce que nous devrions afficher dans la vie réelle et sur les réseaux virtuels, avec constance, cohérence et célérité.
Notre marque personnelle peut s'affirmer naturellement sur Internet. C'est l'endroit où l'on recherche en premier lieu les professionnels, les experts, les spécialistes, et leurs références. C'est là où l'on vérifie d'emblée l'exactitude des informations publiées par ailleurs, même si c'est une source partielle. C'est là qu'il faut donner les preuves de nos affirmations. Vous êtes avocat ? Ça doit se voir. Vous avez gagné un jugement intéressant dans votre domaine ? Il faut le trouver vite. Vous avez une posture internationale ? On doit trouver des textes sur vous dans d'autres langues.
Il est donc très important d'être présent, visible, actif, repérable, différencié, par son nom comme par les mots-clés de ses expertises, en utilisant les ressources extraordinaires des médias sociaux. Blogs, réseaux sociaux, sites de partage... Tous les outils high tech permettent, en toute autonomie, de se faire connaître, de se référencer dans son cœur de métier, de multiplier les contacts et les opportunités, de rester en connexion entre deux rencontres, grâce à une interaction permanente avec son réseau. Et surtout de communiquer de façon quasi instantanée.
Les médias sociaux ont un autre avantage : ils augmentent la qualité de votre référencement, avec des résultats visibles très rapidement. La publication d'un blog, par exemple, améliore considérablement votre présence dans les résultats de recherche qui vous concernent. Faites l'essai : tapez votre prénom et votre nom entre guillemets ("), sur un moteur de recherche. La simple consultation de la première page des résultats Google (regardez ici les miens) montre la prépondérance des réseaux sociaux : Twitter, Facebook, LinkedIn y jouent désormais les premiers rôles.
La puissance de ces outils n'est rien, cependant, sans un projet affirmé, sans la confiance en soi, sans l'identification de ses forces et la reconnaissance de ses limites, sans l'acception de s'afficher face à des groupes, voire des foules virtuelles. Bref sans une équation personnelle prise comme une force et non comme un no man's land qu'il faudrait éviter à tout prix. Cette alliance subtile, entre une dimension personnelle solide et des outils de communication maîtrisés et pratiqués en permanence, construit une marque personnelle durable et repérable aisément.
La posture de la discrétion affectée ne mène à rien de bon. Préférer ne rien dire à craindre de trop en dire, c'est l'assurance d'une catastrophe à court ou moyen terme. Les outils évoluent très vite : autant être à l'aise avec, pour pouvoir réagir vite, le cas échéant. Car si vous ne communiquez pas sur vous, d'autres se chargeront de combler le vide créé par votre absence. Des informations circuleront quand même, même si on ne fait rien. Si on a un lien vers copainsdavant.com, en première page de résultats de recherche, c'est un signe... Il faut éviter absolument toute communication par défaut.

Apprivoiser internet, le mettre au service de sa notoriété, de sa réputation, de son image, c'est une tâche de fond qui permet d'économiser un temps précieux, si l'on voulait déployer des moyens similaires par des méthodes classiques. Ce qui n'empêche en rien d'être actif dans la vie dite réelle : les deux vont ensemble. Savoir se présenter en 20 secondes (pitch), dans une soirée ou un salon, c'est une façon de communiquer du même ordre que de proposer un profil succinct, précis, argumenté, prouvé dans un réseau social professionnel. Simplement, la réalité, augmentée par l'activité virtuelle, s'offre une extension considérable, hors des contraintes du temps et de l'espace. Et sans y perdre son âme.

Thierry do Espirito


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Doespirito 925 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte