Magazine Sport

Super 14 2010. 1ère journée

Publié le 15 février 2010 par Vinz

La semaine dernière, je vous ai présenté la compétition. Voici le résumé insipide des sept rencontres de la semaine.

Sharkettes version 1

Les matches

En gras, les équipes victorieuses, en souligné les équipes ayant marqué le point de bonus offensif, complété de l’italique en cas de double point de bonus défensif.

Blues-Hurricanes 20-34 (20-12)

Les équipes d’Auckland et de Wellington font partie des favorites aux demi-finales. Ce premier match a déjà de l’importance. La première période est dominée par les Blues, en particulier Stephen Brett. L’ouvreur d’Auckland a décidé de s’affranchir du banc des Crusaders, promis après le retour de Daniel Carter. Il marque le premier essai sur une touche et provoque le second en perçant la défense des Hurricanes pour servir le pilier Afoa.

Pourtant, les Blues paient cher leur indiscipline. Cela permet aux jaunes de rester à distance à la pause (12-20) et de revenir ensuite. Ripia passe 5 pénalités avant de sortir. Puis l’ailier Gear intercepte une passe et marque le seul essai du match. Car en deuxième mi-temps, Wellington profite encore des nombreuses fautes adverses et ajoute 4 pénalités pour un total de neuf ; Toeava est même exclu 10 minutes après une série de fautes commises par les Blues.

Western Force – Brumbies 15-24 (12-17)

On n’a pas assisté au retour de Matt Giteau à Perth. L’ouvreur international a dû déclarer forfait à la dernière minute. Le match a vu une équipe des Brumbies brillante mais sur courant alternatif. La première ligne de Canberra s’est mise en avant dans le jeu ouvert : le pilier Ben Alexander fonce comme un trois-quart et provoque le premier essai marqué par Valentine. Puis c’est le talonneur Stephen Moore qui arrive en soutien de l’arrière Ashley-Cooper et va marquer. On joue depuis 20 minutes et les Brumbies mènent alors 14-3. Stirlong Mortlock en a profité pour réussir les buts qui lui permettent de devenir le premier joueur à marquer 1000 points dans l’histoire de la compétition.

La suite de la rencontre reste assez vivante. La Force a l’initiative mais n’arrive pas à conclure ses actions. Néanmoins elle profite des fautes des Brumbies pour revenir par les buts de James O’Connor, à -5 à la pause et même -2 après 53 minutes de jeu. Le match bascule sur quelques actions ou plus précisément des coups de pied manqués : par Mortlock, par Sheehan (de plus de 55 mètres) ou pire par O’Connor à 10 minutes de la fin alors qu’il était à 100% à 30 mètres à gauche. Cette tentative aurait pu donner l’avantage au score pour la Western Force.

Comme cela arrive souvent, le cours du match change. Les Brumbies reprennent le contrôle du ballon et une attaque à gauche arrive au talonneur remplaçant Edmonds qui file tout droit. On peut noter que sur cette action le pilier Alexander a encore joué au trois-quart centre adroit et qu’Edmonds était soutenu pour son autre pilier. Cette victoire permet de bien lancer la compétition pour une des équipes favorites, malgré les absences de Giteau et aussi d’Elsom.

Cheetahs-Bulls 34-51 (14-23)

On s’attendait à un match très physique entre le « rugby rural » des Cheetahs et le « rugby urbain » des Bulls, qui jouent tous les deux énormément sur le paquet d’avants.

Et bien… on a eu autre chose. Un festival d’attaques débridées et de défenses éplorées. Et cela commence dès le coup d’envoi. Du Preez perd le ballon sur la pression et Mapoe marque l’essai le plus rapide de l’histoire du Super 14 (19 secondes). Les Bulls ont mis la main sur le match progressivement et concrétisé leur domination. Jaco Pretorius puis Morne Steyn marquent un essai. Ce dernier ajoute deux transformations et trois pénalités, contre trois pénalités à son homologue cheetah Naas Olivier. Les champions en titre mènent nettement à la pause.

En début de deuxième mi-temps, les Bulls assomment le match. Ils démontrent qu’on sait bien faire des passes en Afrique du Sud, et pas seulement balancer des chandelles. Wynand Olivier est l’artisan de l’essai de Van der Herveer, qui remplace Habana parti au Cap. Kirchner récupère et prolonge au pied, un coup de pied à suivre du deuxième ligne Dani Roussow. C’est l’essai du bonus offensif. Un essai en force de Juan Smith réduit l’écart (50ème minute, 24-37). Deux minutes plus tard, le jeune arrière des Cheetahs Viljoen amorce une relance de ses 22 mètres. Stoppé, il permet à l’attaque de rebondir à droite et le ballon arrive à l’ailier Nokwe qui inscrit le troisième essai des siens. Dans la foulée, Olivier marque un essai de confort après qu’une panne d’éclairage ait interrompu le match. Finalement, les Bulls inscrivent encore un essai de pénalité et remportent le premier point de bonus de la compétition. Les Cheetahs ont été nettement vaincus mais s’ils continuent ainsi, ils remporteront d’autres matches contre des formations plus abordables.

Crusaders- Highlanders 32-17 (10-0)

L’enfant prodigue est de retour. Après une saison sabbatique en Catalogne Nord pour soigner sa cheville –et ajouter une nouvelle ligne à son palmarès-, Daniel Carter porte à nouveau le maillot croisé. Et son équipe tenait à effacer deux défaites contre la plus faible des formations néo-zélandais. Les Crusaders maitrisent assez bien la première mi-temps et mènent 10-0, malgré le vent et quelques erreurs. La formation de Christchurch prend un nouvel ascendant quand l’ailier Jarod Payne marque le deuxième essai à la 45ème (15-0).

Surclassés jusque-là, les Highlanders se décident à réagir. L’ouvreur Hobbs, qui est entré après la reprise, s’impose à Daniel Carter et va marquer un essai dans la foulée du précédent. Puis après une pénalité de Carter, c’est encore ce Michael Hobbs qui accélère et marque le deuxième essai à la 57ème minute. 10 minutes plus tard, il réussit une pénalité et les Highlanders sont revenus à 17-18. Malheureusement, les dix dernières minutes leur ont été fatales : Guilford passe entre un défenseur et l’arbitre pour aller marquer le troisième essai. Et à la dernière seconde du match, Maitland ajoute un essai qui apporte le point de bonus offensif. Une chance pour les Crusaders.

Reds-Waratahs 28-30 (10-6)

Rouges de colère, verts de rage et plein de déceptions. L’équipe de Brisbane a laissé échapper un match qu’elle n’aurait jamais dû perdre. Parce qu’elle a imposé son jeu à des Waratahs un peu palots pendant une bonne heure. Berrick Barnes l’ancien du Queensland, sur pénalité, a répondu 5 fois en 60 minutes aux essais des flankeurs Braid et Horwill. Les Reds mènent 21-15 à 20 minutes de la fin, seulement.

Et puis les Waratahs se sont réveillés. On leur donne un statut de prétendant mais leur qualité de jeu laisse à désirer. Ils encaissent aussi un essai de pénalité et les voilà à 18-28 avec 10 minutes à jouer. Toujours pas de réveil ? Si Sidey marque un essai à la 72ème minute ; c’est son premier match dans le Super 14. Puis Dean Mumm est exclu sur carton jaune (et sera suspendu les deux prochains matchs) pour avoir chargé dangereusement un joueur dans le dos. Cela aurait dû permettre aux Reds de gagner. Mais une dernière attaque des Tahs aboutit à Palu qui allonge le bras pour aller marquer sous les poteaux l’essai, dont la transformation donne une victoire assez inespérée, et la plus chanceuse même selon Phil Waugh, le capitaine des Syndeysiders.

Lions-Stormers 13-26 (6-26)

Jaque Fourie retrouve son ancienne équipe, Habana fait ses grands débuts avec les Stormers chez les rivaux des Bulls, les Lions de Johannesburg.

L’intérêt de ce match a duré une vingtaine de minutes, le temps pour les Stormers d’asseoir une suprématie qui ne s’est jamais laissée contestée. Joe Pietersen, l’arrière, s’est mis en évidence avec 21 points dont un essai à la 34ème minute. Celui de Fourie à la 38ème tue le suspens : 26-6 pour les Stormers.

Ces derniers auraient pu chercher le point de bonus offensif pour mieux lancer encore leur saison mais la deuxième mi-temps a été moins bonne. Les Lions ont beaucoup tenté mais n’ont été récompensés que par un seul essai.

Sharks-Chiefs 18-19 (6-6)

La saison s’annonce vraiment mal pour les Sharks. Hernandez out pour la compétition, Steve Meyer son remplaçant, qui décide de mettre un terme à sa carrière, et voilà les rugbymen préférés des Sharkettes démunis d’ouvreurs d’expérience. Et affronter le finaliste du Super 14 n’a rien d’une sinécure.

Sous la pluie de Durban, les Chiefs ont fait le jeu en première mi-temps. Mais ils n’ont pas concrétisé leur domination : 6-6 à la pause et un match pas très emballant.

En deuxième période, les Sharks mettent beaucoup de pression cette fois. Mais ils ne concrétisent pas, commettent des en-avants. Ils réussissent néanmoins à marquer trois pénalités par Kockott, un des nombreux nouveaux adeptes de la barbe fournie. Donald ramène l’écart à -6 (9-15) à un quart d’heure de la fin.

Le match paraît basculer à la 73ème minute. Le talonneur sud-africain Bismarck Du Plessis est sanctionné par un carton jaune un placage à l’épaule à retardement. Les Sharks doivent finir le match à quatorze. Après une nouvelle série de fautes, le centre des Chiefs Willison trouve la faille et marque. Donald réussit la transformation et donne l’avantage aux Néo-Zélandais (16-15).

Les Sharks repartent à l’attaque et obtiennent une pénalité bien placée : Kockott pond trois nouveaux points. Il reste une minute à jouer. Mais sur le coup d’envoi, les locaux sont sanctionnés pour un hors-jeu stupidement commis. Donald réussit (mais pas du coin) la conversion de cette faute. Les Chiefs remportent enfin leur match d’ouverture. Les Sharks peuvent déjà penser à la saison prochaine.

Les classements.

Équipe Nation J V D N Points pour Points contre Différence Bonus Total

1. Bulls (

Bulls - South Africa
) 1 1 0 0 51 34 17 1 5

2. Crusaders (

Crusaders - New Zealand
) 1 1 0 0 32 17 15 1 5

3. Hurricanes (

Hurricanes- New Zealand
) 1 1 0 0 34 20 14 0 4

4. Stormers (

Stormers- South Africa
) 1 1 0 0 26 13 13 0 4

5. Brumbies (

Brumbies - Australia
) 1 1 0 0 24 15 9 0 4

6. Waratahs (

Waratahs - Australia
) 1 1 0 0 30 28 2 0 4

7. Chiefs (

Chiefs - New Zealand
) 1 1 0 0 19 18 1 0 4

8. Sharks (

Sharks - South Africa
) 1 0 1 0 18 19 -1 1 1

9. Reds (

Reds - Australia
) 1 0 1 0 28 30 -2 1 1

10. W.Force (

W. Force - Australia
) 1 0 1 0 15 24 -9 0 0

11. Lions (

Lions - South Africa
) 1 0 1 0 13 26 -13 0 0

12. Blues (

Blues - New Zealand
) 1 0 1 0 20 34 -14 0 0

13. Highlanders (

Highlanders - New Zealand
) 1 0 1 0 17 32 -15 0 0

14. Cheetahs (

Cheetahs - South Africa
) 1 0 1 0 34 51 -17 0 0


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vinz 627 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine