Magazine Info Locale

Entre la Grèce et les Banques je choisis la Grèce

Publié le 16 février 2010 par Dornbusch

Les commentaires économiques de ces derniers jours sur la situation de la Grèce m’ont profondément agacé, et c’est un euphémisme.

Crise en Grece

Crise en Grece

Voici un an et demi les années de délire (ou plutôt d’escroquerie organisée) bancaire ont conduit, face à un soit disant risque SYSTÉMIQUE, à un sauvetage en catastrophe et à l’injection de plus de 2000 milliards d’euros d’argent public dans le système bancaire mondial sans qu’aucune condition n’ait été posée ou presque, que nul n’ait parlé de prolonger de 5 ans la durée de travail des banquiers, de réduire le salaire des traders et autres banquiers d’affaires.

Aujourd’hui une gestion peut être laxiste met la Grèce en position difficile et crée là aussi un risque SYSTÉMIQUE (je souligne) vis à vis de la zone euro. Mais là plus question étrangement d’injecter 2000 milliards sans conditions. La si vertueuse Mme Merkel, après avoir sauvé de nombreuses banques allemandes en perdition de la faillite, se refait soudain une image de vertu et de gestion rigoureuse en refusant aux Grecs ce qu’elle a accordé aux traders.

Pour aider les Grecs, on ne parle plus d’injecter 2000 milliards cette fois, peut etre 1% de cette somme (20 milliards ?). Mais quand il s’agit de peuples et non plus de banques les conditions ne sont plus les mêmes. Il faut soudain travailler 5 ans de plus, baisser les salaires des fonctionnaires et de nombreuses catégories de salariés etc etc etc..

Que n’entend on comme leçon de morale quand il faut injecter quelques milliards  dans l’économie grecque pour la soutenir face aux attaques des spéculateurs et autres vautours (les mêmes d’ailleurs qui ont été sauvé par l’argent du contribuable en 2008) .

C’est ignoble, c’est indécent. Entre les banques et la Grèce, je choisis la Grèce. Qu’on soutienne la Grèce sans condition au sein de l’Union Europeenne (ou plutôt avec des conditions, les mêmes que celle qu’on a imposées aux banques….) et qu’on mette en place enfin les réformes qui empêcheront toute nouvelle dérive bancaire, toute spéculation dans les subprimes immobiliers, dans le blé, le pétrole, le Madoff ou la dette grecque.

David Dornbusch

Secrétaire de la section socialiste de Fontenay sous Bois - Blog d’actualité politique de la 6° circonscription du Val de Marne (Fontenay sous Bois, Vincennes, Saint Mandé)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dornbusch 490 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine