Magazine Environnement

“Climat : en finir avec l'imposture”, par Claude Allègre

Publié le 16 février 2010 par Copeau @Contrepoints
“Climat : en finir avec l'imposture”, par Claude Allègre

Commentaire de Aequalis : Le Figaro publie aujourd'hui une tribune signée par Claude Allègre… Certains points pourraient être approfondis (le nucléaire, les solutions à la faim dans le monde) mais il reste difficile de nier que cet article apporte un peu d'air frais dans les pages du Figaro. Les media commenceraient-ils à comprendre que les lecteurs se nourrissent de pluralisme ?

Claude Allègre : Ce n'est pas par provocation que j'ai intitulé mon livre l'imposture climatique. C'est un choix réfléchi, grave, fondé hélas. Dans cette affaire du global warming - le fameux réchauffement climatique, qui nous a été imposé par une camarilla commune évidence et qui s'est soldée à Copenhague par un échec retentissant que tout rendait prévisible - les impostures se sont en effet, au fil des mois, multipliées.

Imposture que d'affirmer - et sur quel ton ! - qu'on peut prévoir, qu'on sait prévoir le climat qu'il fera dans un siècle. Idée sous-jacente : on aurait aujourd'hui démontré, et donc compris, les mécanismes de ce système ultra-complexe qu'on appelle “le climat”. Or, à l'évidence, c'est faux. On sait, au contraire, que la méteo est imprévisible à plus de quatre jours et parfois moins. A fortiori, prétendre prévoir la météo moyenne sur dix ans relève de la pure illusion.

Imposture que d'affirmer que le changement climatique que l'on observe - sans savoir dans quel sens, finalement, il aura lieu - serait dû à un facteur unique : les teneurs en gaz carbonique de l'atmosphère. Les arguments cités à l'appui de cette thèse se sont révélés, petit à petit, faux. Exemple : la fameuse courbe en “crosse de hockey”, fruit de l'incapacité de quelques chercheurs à maîtriser certaines méthodes statistiques. Quel est le facteur dominant dans le changement climatique ? On n'en sait rien, même si beaucoup d'observations accréditent l'idée que le Soleil joue un rôle majeur.

Lire la suite sur le blog d'Aequalis.

Lire la critique de Ma vérité sur la planète sur Contrepoints.

Liste de scientifiques sceptiques sur le réchauffement climatique

Illustration sous licence Creative Commons : Global Warming. The Earth became the newest Waterworld.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Copeau 583999 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte