Magazine Bourse

Porter plainte à l’AMF, ça fonctionne

Publié le 16 février 2010 par Fabien Major @fabienmajor

Porter plainte à l’AMF, ça fonctionne

Le 6 septembre 2009, j’ai écrit un billet sur la contrefaçon dans l’industrie financière. Après l’éclatement de la fraude du faux conseiller Earl Jones, TVA a mis sous les projecteurs que des dizaines d’entreprises sans inscription à l’AMF vendaient des conseils financiers de tout acabit. Planifications, consolidations de dettes, rachat de REER immobilisés, stratégies sur devise, règlements de succession, placements boursiers… etc., s’y retrouvent encore !

Quotidiennement, on est bombardé par des pubs sur Google qui vantent aussi des méthodes miraculeuses d’investissement. Au Québec, depuis 6 mois Ratio-Capital nous harcelait nuits et jours avec des offres de rendements herculéens. On ne proposait rien de moins que 29, 39 ou 47% par ANNÉE ! En ratissant leur site, j’ai constaté que les promoteurs y allaient fort et n’étaient inscrits dans aucune catégorie de permis de l’AMF. Je ne pouvais laisser ça lettre morte, je me suis dit que comme conseiller, j’en avais assez de passer pour un clown lorsque des imposteurs s’improvisaient financiers et travaillaient hors des contrôles. Avant la fin septembre, l’AMF m’a fait parvenir une confirmation écrite m’avisant qu’ils enclencheraient une enquête sur le site et les pratiques de Ratio capital. Le 11 février 2010, l’AMF a fait bloquer les activités de ces pseudo conseillers en qualifiant d’illégales leurs activités.

Ainsi, Christophe Leconte et Denis Hamel induisaient les consommateurs en erreur en utilisant des modèles mathématiques créés en 2004 pour simuler les rendements depuis 1997 ! Et pour solliciter les épargnants par Internet. Concrètement ils invitaient les gens à les payer pour suivre leurs directives d’investissements dans l’institution de leur choix. On exigeait 1% sur leurs actifs par année plus 15% sur les gains. En étudiant de près leurs démarches, l’Autorité des Marchés Financiers a conclu que les promoteurs contrevenaient sciemment à la loi par l’élaboration d’une structure qui visait… à contourner l’application des contrôles légaux. En invoquant la protection du public, et avec raison, on a ordonné la fermeture du site Ratio capital.

Dès aujourd’hui, les administrateurs invitent les investisseurs trompés à se manifester pour se faire rembourser les frais perçus illégalement.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fabien Major 12992 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog