Magazine France

Dans le 17, Alexis Blanc est marron

Publié le 16 février 2010 par Soseki

Pour ceux qui ont raté les épisodes précédents, Alexis Blanc est (l’ancien ? le toujours ?) Président du Modem de Charente Maritime . C’est lui qui a décidé de répondre favorablement à la demande d’alliance de 1er tour formulée lors du congrès d’Arras par Ségolène Royal pour la région Poitou Charentes . Ceci alors que le Conseil national du Parti avait validé la stratégie de listes autonomes dans toutes les régions françaises . Nul doute que la décision de Blanc était mue par l’intérêt de la cause démocrate même si la proposition de Royal , permettre au Modem de constituer un Groupe a peut être forcé son engagement altruiste . Tout était donc réglé, « acté » comme on dit en politique … Mais hélas « les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent » et lors du dépôt des listes, Alexis  Blanc a appris qu’il était rétrogradé de deux places sur la liste passant du rang 7 au rang 9 , ce qui va rendre son éligibilité difficile en cas de fusion de listes au deuxième tour . Il en est de même pour un autre co-listier issu du Modem dans ce département . La réaction de ce brillant stratège est ce soir on ne peut plus virulente et l’on s’étonne de tant de naîveté :
« Je suis extrêmement surpris et déçu. Je n’apprécie pas du tout la manière », dit Alexis Blanc qui ne décolère pas. « Personne ne me répond au téléphone, pourtant j’aurai une explication. »
Tous nos voeux vont à la valeureuse liste Modem de Poitou Charentes qui a résisté à ces mirages. Même si la situation est difficile, ils sont cohérents avec leur engagement pour un parti libre.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Soseki 98 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte