Magazine Humour

Le prix Goncourt et autres...

Par Elisabeth Robert

Voilà ce que je viens de lire sur le Blog de Gilles Cohen Solal...

Et je trouve qu'il a bien du mérite de dire ce qu'il pense en tant qu'éditeur lui-même..

Et puis j'aime bien son ton!:)

Bonne lecture à tous!

Comme promis je vais vous livrer l'intégralité de mes sentiments sur les Prix littéraires de cette année.
Je ne suis pas certain que cela ait un intérêt majeur mais il ne faut pas bouder son plaisir...
Il y aura sûrement des oublis, des erreurs et des injustices...comme pour les Prix
Personne ne m'a rien versé pour que je vote pour qui que ce soit , même pas invité à déjeuner et cela c'est un peu différent du système actuellemnt en vigueur...

Pour le reste, tout de suite la suite!

Commençons par le Goncourt...

Comment vous dire mon sentiment?
Je n'ai rien contre Gilles Leroy, je ne le connais pas.
J'ai lu son livre et je n'en suis pas sorti très ébloui...Pour tout dire je n'y suis jamais vraiment entré. Est ce suffisant pour dire qu'il ne mérite pas le Goncourt sûrement pas!
Je crois qu'il a fait du mieux qu'il pouvait et cela n'augure pas d'un futur Dostoïevski...!
Non, ce qui est plus drôle c'est la lettre qu'O.Bétourné (n°3,4,5 ou de chez Albin Michel) s'est cru obligé d'envoyer à l'académie Goncourt via la présidente de son jury-E.Charles-Roux- pour vanter les mérites d'Amélie Nothomb et lui dire à quel point il fallait qu'elle ait ce Prix...
Moi, je n'ai pas l'habitude de ce genres de manoeuvres mais j'ai l'impression que plus con, tu meurs!
Le problème c'est que son auteur(e) n'a pas eu le prix et que lui est toujours en place...
Comprenne qui pourra...
P.S: publié au Mercure de France filiale à 100% de Gallimard

Ensuite le Renaudot...

Là c'est assez fun!
Un juré, éminent de surcroît, qui appelle de Corée (du Sud ou du Nord, on s'en fout mais il semblerait que là il ne l'ai pas perdu, le Nord...!) téléphone pour dire que le livre le plus méritant pour ce Prix est un livre d'un auteur qui n'a pas besoin de cela pour se vendre et ne figure pas sur la liste...
Pourquoi pas?
Donc le Renaudot est attribué à Daniel Pennac sous les ovations du jury grâce à la voix de son président qui compte double, pas le président, la voix...!
Et le président de dire: "ben, j'ai voté comme mes copains, moi..."
Mesdames et messieurs dans ce fabuleux numéro de claquettes je vous demande d'applaudir les excellents FOG et P.Besson.
Je dois dire que ces deux là me fascinent. Sérieusement. Ils sont tout ce que j'aime:
Intelligents, talentueux,drôle et se foutent de la gueule du monde comme personne!
Chapeau bas les artistes!
En attendant un deuxième prix pour Gallimard et une certaine sympathie de la part des écrivains de cette maison à l'égard des deux chenapans qui ont réussi à semer un gentil bordel.
Remarquez, on ne sait jamais , cela peut servir, vu que la majorité de l'Académie française est publiée par Gallimard, si par hasard on passe devant et que l'on voit de la lumière, on peut toujours essayer d'enter!
Franchement, encore bravo!

Le Prix de Flore...
Bien entrendu ces jeunes gens à la mode ne sont plus en âge de la faire, alors ils la suivent...
Moralité un deuxième Prix attribué à un auteur qui n'est pas sur une liste!
Et de qui s'agit il?
Je vous le donne en mille...:
Le Prix de Flore 2007 est attribué à...Amélie Nothomb!
Là, je dis bien joué.Très bien joué.
Vous voulez savoir pourquoi?
Parce qu'avant le Prix de Flore couronnait des auteurs de talent mais relativement (hors Christine Angot lorsqu'elle l'a eu et à un degré moindre Houellebecq qui n'était pas encore ce qu'il est aujourd'hui) méconnus.
Cette année:Bingo!
C'est l'auteur qui porte le Prix et pas l'inverse;
Formidablement bien joué et pas immérité pour Amélie qui retrouve grâce à l'opportunisme de ce jury un Prix qu'elle aurait du avoir ailleurs...
L'injustice est réparée la pub est faite et O.Bétourné est toujours en place chez Albin, donc , l'éditeur de Melle Nothomb.
Si il est malin il explique que c'est parce qu'il a écrit à E.Charles-Roux qu'A.Nothomb a eu le Prix de Flore,donc grâce à lui, mais à mon avis , il y a du boulot...(pour expliquer qu'il est malin...!)

La semaine suivante, hier donc...

Le Prix Fémina est attribué à ...
Éric Fottorino directeur de la rédaction du Monde et auteur Gallimard pour son livre
"un baiser de cinéma"
Là je crois qu'il n'y a rien à rajouter (en dehors de quelques exemplaires en plus pour Gallimard...!)
Le livre n'est pas très gai, l'auteur à l'air assez triste et pourtant ça fait marrer tout le monde, allez savoir pourquoi...
Moi j'ai un début d'idée mais on va encore dire que je vois le mal partout...

Cela étant je crois que je n'ai pas fini de le voir...!

Le Prix Médicis est attribué à Jean Hatzfeld pour son livre
"La Stratégie des antilopes" paru au Seuil.
Juste rien à dire, mérité, excellent journaliste , poursuit son travail sur le génocide au Rwanda et ne fait parler de lui qu' àtravers ce qu'il écrit ce qui devrait être le propre des écrivains qui écrivent...!
très content pour lui et pour le Seuil.
je sais, j'ai des faiblesses, comme tout le monde...non plus. Bon, d'accord, plus!

Cela fini par être long d'égrenner ces Prix et leurs récipiendaires...

Juste un mot pour finir.
Le Goncourt des lycéens à Philippe Claudel c'est chouette.
Chouette pour lui, chouette de voir que des jeunes rentrent dans un livre dense et complexe même si il est excellement bien écrit (trop peut-être?).
Non je suis content pour Philippe,vraiment.
J'aurais préfèré qu'il l'eut en étant publié chez nous mais c'est la vie...
mais le Goncourt des lycéens, lui au moins, n'est pas suspect d'être entaché par des tactations curieuses à le différence des autres Prix.
Un livre magnifique, un jury insoupçonnable, ça réconcilie avec les Prix littéraires ce Goncourt des lycéens à Claudel...

je crois que finalement , j'y jetterai encore un coup d'oeil l'année prochaine...
Merci Philippe, merci les lycéens, vous avez sauvé la saison des Prix du ridicule!

P.S: bravo à J-M Roberts même si ça me coûte.
Il saura ce que je veux dire...

P.P.S: le Prix Wepler-Fondation la Poste a été décerné à O.Rosenthal pour un livre intitulé:
"On n'est pas là pour disparaître" (Verticales-filiale de ...Gallimard-)
et la mention du jury du même prix a été attribuée à
M.Labrusse pour un livre paru chez P.O.L (filiale de...Gallimard!)

Moralité aujourd'hui, pour avoir un Prix provenant d'un jury fixe, il vaut mieux être publié chez...
GALLIMARD!!!

Mince je ne suis pas chez Gallimard moi?? Pas grave je vais répondre comme Werber: Les prix ne font pas les livres, c'est les lecteurs sui décident.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Elisabeth Robert 289 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines