Magazine Humeur

Mandroux-Aubry : le râteau du siècle en Languedoc-Roussillon ?

Publié le 19 février 2010 par Kamizole

helene-mandroux.1266564206.jpgaubry-autocrate-je-lance-la-renovation-1er-oct-2009.1266564024.jpg

Je souscris totalement à ce que ne cesse de me répéter Clio depuis quelques jours : le clash d’Aubry contre Frêche est une opération purement politicienne tout à fait dans la lignée du hold-up sur le PS au détriment de Ségolène Royal. C’est l’évidence même et l’on ne saurait comprendre autrement la jubilation du porte-flingue de Laurent Fabius, Claude Bartolone – un des affidés de la “bande des 4″ du clan Aubry, qui nous ont dépossédés fort malhonnêtement de la victoire en novembre 2008 – annonçant l’exclusion de 50 socialistes restés fidèles à Georges Frêche (dépêche de l’AFP reproduite par Le Monde).

Dans un article du Figaro consacré au même sujet qui sous-titre «qu’en restant ferme face à Georges Frêche en Languedoc-Roussillon, Martine Aubry entend restaurer la crédibilité du PS pour 2012» - comme si l’enjeu véritable était là ! – Martine Aubry a le toupet d’affirmer «je n’aime pas faire la cuisine politique» ! Je peux vous affirmer qu’au contraire la taulière de Solferino est toute occupée dans l’arrière-cuisine de son infâme gargote à nous préparer le pire en matière de plats faisandés recuits depuis la nuit des temps. En comparaison, “La Poison” serait une Enfant de Marie !

Pour les personnes qui n’auraient pas suivi le film ou ne seraient pas encore au parfum des méthodes délétères du Parti socialiste sous la coupe quasi stalinienne de Martine Aubry - et de son “politburo”… belle rénovation que voilà ! - je dirais seulement qu’il s’agit de casser la fédération de l’Hérault, une des plus grosses fédérations avec celle des Bouches-du-Rhône – son tour viendra ! – pour la seule et unique raison qu’une majorité s’y dégage en faveur de Ségolène Royal.

Point n’est même besoin de faire des “primaires” pour choisir le/la futur(e) candidat(e) à l’élection présiden-tielle… Tout est plié d’avance. Reste à savoir qui, de ceux qui se sont entendus sur notre dos – Fabius, DSK, Aubry – pour qu’il n’y ait pas de véritables primaires. A mon avis, mais il est encore trop tôt pour le dire sans que cela ne relève que de l’hypothèse, DSK et Fabius continuent d’instrumentaliser Aubry – parfaite potiche comme on l’a vu pour son élection au poste de 1er secrétaire et qui n’aura jamais aucune chance contre Nicolas Sarkozy. Je vois gros comme une maison qu’elle se fera rouler dans la farine par DSK qui sortira du bois le moment venu : «Pousse-toi de la que je m’y mette». Il est trop vieux et ringard pour lui chanter “bouge ! bouge ! de là” à la manière MC Solar.

Idem pour le prochain congrès. Pour la compréhension des enjeux et de ce que nous prépare le clan Aubry je ne peux que vous conseiller de lire ce qu’en dit Grakouik d’Intox2007 : Des nouvelles des primaires PS. Rien à voir avec la démocratie interne ! Il suffit de savoir que les possibilités sont explorées par Arnaud Montebourg dans une “note secrète”… Nous, les pauvres cons de militant(e)s étant bien entendu incapables de comprendre et de réfléchir. Grrr !

Grakouik cite un article du Monde Le PS espère quatre à cinq millions de votants à ses primaires de 2011 dont la lecture ne manque pas du tout d’intérêt. On y apprend notamment in fine, par les propos du sénateur (PS) David Assouline – ex proche de Ségolène Royal dans l’Espoir à gauche mais ayant viré sa cuti en faveur de Peillon et très certainement dans les petits papiers d’Aubry : il ne voudrait pas perdre ses chances d’être réélu ! – comment nous nous sommes fait baiser la gueule – excusez la vulgarité de mon propos mais elle est à l’aune de ma colère ! - avec la fameuse question piège (4-2) du référendum militant. Ce que j’avais dénoncé en son temps : elle visait rien de moins qu’à retirer aux militants l’élection directe du 1er secrétaire, bonne réforme de Lionel Jospin.

C’est donc chose faite ! Qu’ils se bouffent le nez entre eux. Je ne crois pas que je me ferais longtemps plumer – 53 euros de cotisation annuelle ! - par cette bande de pignoufs qui n’ont de socialistes que le nom. Qu’ils fricotent tout ce qu’ils veulent dans notre dos. Je suis et reste socialiste - et toujours proche de mes amis socialistes de Montmorency qui n’ont rien à voir avec cette carabistouille - mais ils ont trop fait la preuve de leur nocivité depuis 2008, le calamiteux congrès de Reims et le vote truqué de l’élection du 1er secrétaire. Les magouilles sont avec les affaires de concussion et autres tripatouillage d’argent public ce que je ne supporterais jamais dans la vie politique.

Tout ce qu’ils font n’a qu’un but : casser et éliminer Ségolène Royal du champ politique. Ils sont même plus acharnés que l’UMP qui pourtant s’y emploie ! C’est peu dire. Je ne veux même pas envisager ce qu’aurait pu devenir le Parti socialiste si Ségolène Royal n’avait été dépossédée de son incontestable victoire lors de l’élection au poste de 1er secrétaire. Cela «me fend le cœur» dirait Raimu-César de Pagnol.

Je n’en suis que d’autant plus réjouie quand j’entrevois la belle branlée que va se prendre Hélène Mandroux ! Qu’il ne fallait pas être grand clerc pour subodorer dès qu’elle a émis l’intention de constituer une liste socialiste contre Georges Frêche. Les Verts n’ont pas voulu faire alliance avec elle et je les comprends fort bien : c’est le parangon de la loose ! Je ne saurais dire ce que valent les sondages qui la créditent de 6 %… mais ce serait vraiment la cerise sur le gâteau !

:)

Vous dire combien j’ai rigolé en lisant une déclaration d’Arnaud Montebourg qui a fait le pèlerinage à Montpellier pour l’y aller soutenir. Comme il est désormais interdit de fumer dans les avions – donc pas de moquette ou autres substances hallucinogènes – il faut qu’il ait bu quelque chose… du kérosène ? A moins que ce ne fût que son imagination débordante de petit apprenti néo-stalinien – bonjour le chantre de la Vie République ! – qui lui joue des tours… Mais c’est vraiment fendard :

Non seulement il considère Hélène Mandroux comme une «maire courage» ! mais sa sortie dans un meeting qui a réuni 300 personnes – quelle affluence ! - vaut son pesant de cacahuètes : selon le blog Hautcourant.com il explique aussi avoir «senti depuis sa sortie de l’avion, comme un vent révolutionnaire, propre à déboulonner quelques statues !»… La sienne entre autres ?

Je lis ce matin, entre autres sur Le Monde, que François Rebsamen (PS) ira “soutenir” les pro-Frêche, les camarades socialistes présents sur les listes de Georges Frêche : “Je veux témoigner qu’ils ne sont pas seuls”, assure l’ancien numéro deux du PS – et soutien de Ségolène Royal - qui dit “ne pas avoir apprécié que la direction jette de l’huile sur le feu”. De leur côté, Martine Aubry comme Bertrand Delanoë ont fait savoir qu’ils viendront soutenir Hélène Mandroux, investie par le bureau national du PS.

Déplacera-t-elle plus de 300 personnes ? A moins qu’elle n’embauche des figurants pour la claque comme ce qui s’est dit pour les meetings de son «tour de France». Tour de force !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kamizole 786 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte