Magazine Environnement

Pollutec : une sélection d'innovations

Publié le 14 novembre 2007 par Marc Chartier

Le salon Pollutec Horizons réunit à Paris, du 27 au 30 novembre 2007, plus de 40 000 décideurs et prescripteurs de l’industrie et des collectivités locales qui viennent s’informer et échanger sur les enjeux environnementaux et économiques d’aujourd’hui et de demain, découvrir les innovations pour la prévention et le traitement des pollutions, et mettre en œuvre des solutions d’avenir proposées par 1 400 professionnels et experts de l’environnement et du développement durable.
En avant-première, voici une petite sélection des innovations qui y seront présentées :

Technologie de compression partielle de non-tissés et de matières plastiques
Apollor a développé et breveté un procédé de «compression partielle» de non-tissé de fibres biodégradables et de fibres naturelles. Cette technique peut être utilisée pour l'emballage, le calage, la filtration, l'isolation acoustique ou l'ameublement.

La technologie de compression partielle permet d'obtenir, en une seule étape de fabrication, des parties rigides et des parties molles combinant ainsi plusieurs propriétés ou fonctions, tout en utilisant des matières respectueuses de l'environnement.
+ d'infos/

Une montre qui détecte la pollution en temps réel
Désormais commercialisé, le bracelet détecteur de pollution Caipatch, dont le prototype avait été présenté à Pollutec 2006, est proposé dans une version plus petite - de la taille d’une montre - et permet également de lire l’heure.

Entrant dans la catégorie des MAMS (systèmes miniatures de mesure de la qualité de l’air), le Cairpatch mesure le niveau d’ozone (O3) et de dioxyde d’azote (NO2) et alerte les personnes fragiles, comme les asthmatiques, en cas de pic de pollution, ce qui leur permet d’adapter leur activité et donc d’éviter une crise traumatisante, voire une hospitalisation.
Avec son filtre breveté, son capteur électro-chimique, son microprocesseur, son microventilateur et son écran LCD, le Cairpatch reste fiable pendant six mois, même en cas de variations de température ou d’humidité.
Le Cairpatch est commercialisé par la société Cairpol, jeune entreprise du Pôle Eco-Industries d’Alès.
+ d'infos/

Centrale Recymix pour la valorisation et le recyclage des déblais de chantier
Fort de son expérience de plus de quinze ans dans le domaine des centrales de graves (plus de 50 installations spécialisées dans le malaxage et le dosage des pulvérulents, des matériaux granulaires et des liquides), le constructeur C.T.P. a conçu Recymix, une centrale sur skid modulaire, pour la valorisation des déblais de chantiers. La spécificité de son concept breveté repose sur sa modularité organisée autour du cœur de la machine, permettant en amont de s’adapter aux différentes qualités de déblais ou matériaux difficiles à traiter, et en aval de produire des matériaux ré-utilisables. Ceux-ci pourront ainsi être directement valorisés à proximité (remblais, stabilisation…) ou encore partir en valorisation pour une production de graves traitées à plus forte valeur ajoutée.
La centrale modulaire Recymix est composée d’un ensemble de modules - trémie, scalpeur, malaxeur, doseur, tapis d’évacuation, crible - facilement transportables sur semi-remorques standards. Elle est proposée avec différentes options évolutives de contrôle commande, d’aide à la conduite et de contrôle qualité.
Recymix offre ainsi une solution performante et fiable particulièrement adaptée à la gestion environnementale des activités de travaux publics.
+ d'infos/

Revêtement thermo-céramique isolant
D'origine américaine (Nasa), Supertherm est une peinture thermo-céramique aux propriétés isolantes (équivalentes à 20 cm de laine minérale). Ce revêtement en phase aqueuse est composé de quatre résines acryliques - réfléchissant la chaleur - et de quatre céramiques bloquant la chaleur. Supertherm réduit les ponts thermiques et permet de conserver la chaleur en hiver et la fraîcheur en été.
Principales applications :
- bâtiment (ravalement, tuyauteries),
- industrie (automobile, transport), agricoles (silos),

- grande distribution.
Enoveco : 95360 Monimagny - France

Cité serre, concept d'habitation écologique et économique
La Cité Serre est un ensemble d’environ 200 maisons et d’une serre agricole fermée de 2 hectares. La serre apporte la nourriture et les besoins en énergie aux habitants. Parallèlement, le complexe agricole prend soin de la filtration des eaux et transforme les déchets en énergie. Les quatre principaux éléments du système sont :
- le chauffage : la chaleur du soleil est récupérée dans la serre à travers les échangeurs de chaleurs. Elle est emmagasinée dans le sol entre 25 et 100 m de profondeur et sera réutilisée par la suite pour chauffer les maisons et la serre en retour.
- Le cycle du carbone : la biomasse (déchets végétaux, déchets biodégradables des habitants, eau noire) est fermentée dans un digesteur, ce qui permet de produire du biogaz. L’eau chaude et l’électricité du complexe sont produites par cogénération. Le CO2 produit sera utilisé pour la croissance des plantes dans la serre.
- Le circuit d’eau : les eaux grises (lessive, cuisine, salle de bains) sont traitées par le digesteur qui les enrichit en substrat et en sels minéraux. Cette nouvelle eau sert à arroser les plantes de la serre. Dans la serre fermée, l’évaporation des plantes est récupérée par condensation. Ce condensat sera ensuite filtré pour obtenir de l’eau potable, dans les limites de la législation territoriale.
- Le système de nutrition des plantes : les minéraux de la biomasse mélangés à l’eau récupérée permettent d’assurer la nourriture et l’engrais des plantes de la serre.
Ces quatre éléments sont étroitement connectés. Le système de nutrition des plantes est une section du cycle de l’eau, lui-même connecté avec le chauffage de la serre, ce qui forme les bases du schéma de la Cité Serre.
Pour être viable, un projet de Cité Serre doit être mené sur un terrain ayant un aquifère en sous-sol (nappe d'eau souterraine).
Écologique et économique, ce concept d’habitation présente de nombreux avantages par rapport à une architecture traditionnelle :
- 90% de réduction des émissions de CO2 du complexe par rapport à une structure traditionnelle,

- 75% de réduction de la consommation d’eau,
- 100% d'autonomie des logements en électricité,
- 100% des besoins en chauffage des logements et de la serre couverts,
- 75% des déchets ménagers sont recyclés en engrais, électricité et eau chaude (cogénération).

La production agricole est compétitive. Elle augmente de 20% par rapport à une production sous serre traditionnelle grâce au contrôle de divers paramètres (CO2, taux d’humidité, etc.), à une température plus homogène (moins de stress pour les plantes) et à la fermeture de la serre (moins de parasites et de maladies). La qualité de la production est accrue (moins d’utilisation de pesticides).
Les besoins en énergie fossile pour le chauffage de la serre sont nuls.
+ d'infos/

Filtre pour bouche d’égout
TAP France est spécialisée dans la fabrication et la distribution de matériel de stockage, de manutention et de protection à l'environnement. Ce filtre pour bouche d’égout est idéal pour filtrer les eaux polluées, les hydrocarbures, les résidus d’huile, de carburant ou autre produit chimique susceptibles de polluer.
Ce filtre en matière synthétique recyclée (X-TEX) et en forme de chaussette absorbe jusqu’à 20 fois son poids et retient les hydrocarbures, huiles et résidus solides. Il est facile à installer et se positionne entre la plaque et la chaussée.
Dimensions : 1220 mm x 915 mm x 457 mm

+ d'infos/

TX Arca®, ciment blanc autonettoyant pour béton apparent
Le TX Arca®, ligne architecture, est un ciment blanc autonettoyant pour béton apparent. Les bétons réalisés avec TX Arca® maintiennent inaltérées les qualités esthétiques des façades et les performances mécaniques des bétons préfabriqués et coulés en place. Ils offrent une grande brillance et se distinguent par leur capacité à s’autonettoyer en conservant leurs caractéristiques d’origine année après année. Le ciment TX Arca® fonctionne sur le principe de l'action photocatalytique. Ainsi les salissures d’origine biologique qui se développent à la surface des bétons sont soit désolidarisées (destruction partielle) puis éliminées par l’eau de pluie ou d’arrosage, soit décomposées en eau (H2O) et dioxyde de carbone (CO2), donc totalement détruites.
Le ciment TX Arca® bénéficie du marquage CE conformément à la norme EN 197-1. Ce ciment est un CEM I 52,5 N CE et s’utilise de la même façon qu’un ciment traditionnel.
+ d'infos/


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marc Chartier 397 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog