Magazine Politique

“Suisse Virus vert sombre” (titre emprunté à Libération)

Publié le 14 novembre 2007 par Kalvin Whiteoak
Le 13 novembre le quotidien Libération titrait ainsi avec un papier de Serge Enderlin, envoyé spécialement pour l'occasion en pays neuchâtelois. Aïe le papier fait mal, et les déclarations d'Yvan Perrin qui y sont reproduites aussi. Mais ce qui frappe le plus dans cet article est la position du sociologue genevois , qui sans la glorifier, justifie quasiment la position de l'   Pour reprendre ses propres termes cités dans l'article «est faussée par la bien-pensance de gauche. Pourquoi faut-il à tout prix qu’un parti qui ose parler des vrais problèmes des gens soit automatiquement taxé de populisme et de xénophobie ? L’.   Et il continue sur la même voie en ajoutant : «Pendant longtemps, il a été très à la mode d’être anti-Suisse. Les intellectuels glosaient sur la déroute de l’idée nationale, on a même vu fleurir des slogans comme “La   Et bien non Monsieur le sociologue, sauf votre respect scientifique, vous avez et ne faites que de la vile propagande en sous-main. Tout d'abord, l', même à l'égard des handicapés d'origine Elle vous filera un deuxième soufflet, bien mérité d'ailleurs, sur l'autre joue. Non il faut résister, dénoncer, sans cesse ni relâche et surtout ne rien laisser tomber dans l'anonymat.   Il faut instaurer un contre-pouvoir de base en politique et d'idées.   D'ailleurs votre éminente collègue Han-Huyen Ballmer-Cao, «Les Suisses, qui n’y sont pas habitués, vont devoir développer une culture du conflit». Vous noterez juste en passant le nom de famille d'origine …   Un peu de réalisme que diable et surtout de retenue, car finalement ce n'est plus un enseignement que vous donnez mais un catéchisme.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kalvin Whiteoak 365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines