Magazine

Les haïtiens doivent-ils revenir en Afrique?

Publié le 09 février 2010 par Deestar
Les haïtiens doivent-ils revenir en Afrique? Dernièrement, j’ai lu un article sur le site de Jeune Afrique où le président sénégalais Abdoulaye Wade s'exprimait sur le drame d'Haïti.

Voici quelques extraits :

"La récurrence des calamités qui tombent sur Haïti m'amène à proposer une solution radicale: (. . .) créer en Afrique, quelque part, avec des Africains bien entendu, avec l'Union africaine, (. . . ) un espace, à déterminer avec des Haïtiens, pour y créer les conditions de retour des Haïtiens.

Ils n'ont pas choisi d'aller dans cette île et ce ne serait pas la première fois que des anciens esclaves ou leurs descendants soient ramenés en Afrique. C'est le cas du Liberia, où ils ont dû s'intégrer à la population locale pour former aujourd'hui la nation libérienne".

Notre devoir, c'est de leur reconnaître le droit de revenir sur la terre de leurs ancêtres.

Alors maintenant, le problème est de savoir comment et qui va supporter tous ces frais", a-t-il poursuivi, rappelant la responsabilité historique des pays européens dans la déportation d'Africains réduits en esclavage aux Amériques, tout en se disant opposé au principe de la réparation, car "l'eslcavage est irréparable."

L'article précise aussi que : "Le porte-parole du président sénégalais, Mamadou Bamba Ndiaye, également interrogé par la radio, le Sénégal est prêt à offrir des terres aux candidats haïtiens: "Si ce ne sont que quelques personnes, nous leur offrirons un toit et un bout de terre. S'ils viennent en masse, nous leur donnerons une région".

Selon moi, l'idée du Président Wade n'est pas bonne, elle est même incongrue.

Voici mon argumentation:

Il est vrai que nous sommes encore touchés, et à juste titre, par l'effroyable séisme qui a secoué Haïti et qui a fait de nombreuses victimes.
Oui, nous voulons tous les aider comme nous le pouvons à se relever de ce drame;
Ce sentiment est bien légitime au vu de la situation tragique qui se déroule actuellement.

Il est vrai également que pour la diaspora noire, Haïti n'est pas une république comme les autres.

Elle est la première république noire!! Haïti est le premier pays au monde à être issu de la traite négrière!

Haïti a arraché son indépendance à la France il y a plus de 200 ans, en 1804 exactement, grâce au Général Toussaint Louverture.

Il est vrai aussi, que depuis sa création, le pays n'a pas été épargné. Bien au contraire, Haïti a connu les coups d'état, la dictature, la pauvreté et de nombreuses catastrophes naturelles.

Donc, au vu de tous ces éléments, il est tout à fait normal que nous voulions aider ce pays, peu importe d'ailleurs nos origines ou notre ascendance. Mais dans la tristesse et le chagrin que nous éprouvons, il est impératif de garder un minimum de lucidité.

Le Sénégal, comme d'autres pays d'Afrique, est un pays en voie de développement (en d'autres termes c'est un pays pauvre!) et de ce fait, la situation économique est désastreuse (plus de la moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté), le taux de chômage crève le plafond et la dette est exorbitante.

Je me demande alors comment il serait possible d’accueillir, de loger et d’insérer ces réfugiés si les moyens financiers et les infrastructures ne sont pas suffisants.

De plus, je ne pense pas que l’exemple du Libéria comme une nation unie soit opportun car ce pays a été déchiré par une guerre civile pendant plus de 20 ans. Celle-ci opposait les descendants d’anciens esclaves, revenus en Afrique au 19ème siècle, et les autochtones.

Et surtout, l’idée selon laquelle tous les noirs seraient identiques et partageraient une seule et même culture est complètement fausse.
Je le dis car j’ai souvent entendu autour de moi certaines personnes autour de moi dire « les antillais et les afro–américains » sont des africains ! ».

Il est bien évidemment indéniable que ces derniers sont d’ascendance africaine mais il est tout aussi évident qu’ils sont détenteurs d’une culture propre qui, même si elle est imprégnée d’influences africaines, est complètement différente.

C’est comme si l’on disait d’un québécois qu’il était français ou d’un Américain, qu’il était anglais, écossais ou irlandais. Cela n’aurait pas de sens n’est ce pas ? C’est exactement la même chose en ce qui concerne les africains et les afro-descendants.

Donc même si les Haïtiens retournaient sur la terre de leurs ancêtres pour s’y installer définitivement, je pense qu’ils y vivraient comme des immigrés dans le pays d’accueil, tout en gardant leurs us et coutumes.
Il n’y aurait donc pas de nation unie et homogène.
Néanmoins, il est vrai que beaucoup d’afro-descendants ont fait cette démarche de se rapprocher de la « Terre Mère », ils vivent en Afrique et certains se sont même fait naturaliser à l’instar d’Isaiah Washington (Grey’s Anatomy) qui a acquis la nationalité sierra-léonaise.

Donc, je pense que le meilleur moyen d’aider les Haïtiens n’est pas de faire des promesses irréalistes, qui sont sans fondement, mais de leur fournir l’aide dont ils besoin grâce aux associations qui oeuvrent dans ce sens.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Deestar 24 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte