Magazine

Les liens coup de coeur

Publié le 21 février 2010 par Didier54 @Partages
Les liens coup de coeurMa vie "bloguesque" est faite de coups de coeur. De découvertes. De rebonds. D'évolutions. D'idées de clé sous la porte à des vagues puissantes de stimulation. En balayant devant ma porte, j'ai eu le plaisir de replonger dans quelques uns des sites et blogs qui m'ont ouvert l'esprit à mes débuts dans ce monde qui laisse transpirer l'humain par le clavier.
Je vais vous mettre ci-dessous quelques liens, et surtout vous inviter en retour à partager les vôtres avec en guise de mode d'emploi ceci : Souvenez-vous de vos premiers pas dans la nétosphère. Quels sites et blogs, à l'époque, vous ont parlé, stimulé, encouragé, etc. Qu'est-ce qui vous a amené, autrement dit, à ouvrir votre espace ? Ou, si vous n'en avez pas, à en fréquenter ?


Au terme de mes périgrinations, je précise que mes liens conduisent vers des des gens que je ne connais pas, avec qui j'ai eu pas ou peu d'échanges, sans doute parce que les guides, on n'ose pas toujours les approcher ! Je précise également qu'après coup, je me rends compte d'un point commun entre eux. Ce sont de fameuses plumes !
Il y a ainsi Agnès, Le Monolecte. J'aime son écriture, un côté écorché, j'aime aussi sa progression, son évolution. Et puis cette connivence par delà les mots. Un côté rural qui m'a toujours séduit. Une ouverture sans faille. Une capacité à faire réagir et causer.
Il y a également le Yéti et ses chroniques. Quel talent dans l'analyse, dans la formulation des idées et des regards. Une lucidité et la sensation que des gens ont cette capacité de donner à penser. Comme j'ai aimé son "je suis un voyageur immobile".
Il y a eu, concomitantes, les aventures Toolblog et freemen. Toolblog, c'était une plateforme aujourd'hui éteinte où j'avais atterri, dont Nikkos est un peu le gardien, et dont la présence a longtemps été pour moi précieuse. Il amenait tellement d'humour et de sincérité, ça faisait du bien ! Sur Toolblog, pas mal de rencontres se sont offertes. Marie, qui débutait, Eden, toute en finesse, Traces et ses partages, Le garde mots et cette invention d'un blog qui fut l'un des premiers à être médiatisé, puis par ricochets, de liens en lien, La Grande Loulou, L Che, Tiphaine. Vinrent ensuite Claudio and co.
Quant à Freemen, c'est un réseau, des militants, mélange écolo politique, des gens qui cogitent, des gens qui ont pris conscience plus tôt que la moyenne de l'urgence planètaire. J'ai rejoint ce groupe comme on rêve d'une participation à une oeuvre, je pensais qu'on était là dans l'invention d'une militance positive, quelque chose comme ça. Je rêvais d'un grand collectif. J'ai cessé parce que ça restait un peu trop partisan à mon goût, trop individuel aussi.
A côté, Chez Tom et Canoé ont aussi pas mal compté pour moi. Comme le défunt pépites, qui me manque.
Enfin, il y a eu ceux qu'incarne pour moi Serge Rivron.
Des gens de talents et de mots. Et dans la foulée, pas mal d'auteurs repérés via le site Bellaciao ou  via Rezo.net. Du vitriol organisé dont j'avais besoin à une époque. L'idée que l'info n'est pas que là où on pense la trouver. J'ai aimé du posé, aussi, à l'instar de Carnets de nuit, blog dont j'ai toujours aimé la compagnie. Enfin du littéraire. Avec en chefs de file François Bon, Remue.net, Jean-Michel Maulpoix,  Périphéries ou en encore Bleu du Ciel. J'en passe et j'en oublie.
Bonnes balades ! :-)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Didier54 35 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte