Magazine

Au moins, comme ça, les choses sont claires.

Publié le 15 novembre 2007 par Didier T.
Joli recyclage : l’UMP a donné mardi son investiture à Daniel Simonpieri, 56 ans, pour les municipales à Marignane (Bouches-du-Rhône). Le maire, qui brigue un troisième mandat, n’appartient pourtant pas au parti présidentiel. Il a été élu en 1995 sous l’étiquette FN, son parti pendant vingt-cinq ans. Il a été réélu en 2001, avec le soutien du MNR de Bruno Mégret, qu’il a quitté. En 2002, il a appelé à voter Le Pen, et n’a jamais renié ses idées. «Il va prendre les couleurs de l’UMP, mais ce sera toujours un homme d’extrême droite», déplore Christiane Azam, du Mrap. «Il a fait sa mutation», rétorque Renaud Muselier (UMP). Pour la droite, Simonpieri, aujourd’hui apparenté UMP, est utile, voire indispensable : bien implanté, il gagne facilement les élections dans son fief. C’est pourquoi il a été préféré au chef de file local de l’UMP adoubé par les militants. Source: Libération.Publié par les diablotins

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Didier T. 32 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte