Magazine Environnement

La part des biocarburants va fortement augmenter d'ici 2030

Publié le 15 novembre 2007 par François

Claude Roy, le coordonnateur interministériel pour la valorisation des bioénergies, a indiqué avant-hier que les bioproduits et bioénergies devraient connaître une "croissance importante" d'ici à 2030.

Lors d'un colloque sur les perspectives de la filière bio qui se tenait avant-hier a Paris, Claude Roy a rappelé que les énergies tirées de produits agricoles et les bioproduits (emballages biodégradables, fibres naturelles, encre végétale...) contribuent à lutter contre les émissions de gaz à effets de serre et favorisent l'accès à l'indépendance énergétique. Il a notamment estimé que la valorisation de la biomasse en France pourrait s'élever à 50 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) en 2030, contre 11 Mtep actuellement. Si la consommation actuelle d'énergie primaire était maintenue en 2030, la part des bioproduits et bioénergies atteindrait alors 16 à 20 % contre 4 % actuellement. Néanmoins, il est évident que le développement des bioproduits et bioénergies sera freiné par la croissance de la demande mondiale alimentaire, qui restera prioritaire.

Selon Claude Roy, "jamais la biomasse ne remplacera la totalité des applications de l’énergie fossile", mais elle jouera "un rôle prépondérant" aux alentours de 2030. Pour l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), la production de biocarburants serait multipliée en France par 29 (11,5 Mtep en 2030 contre 403.000 tonnes en 2005) sur la base d’un scénario « optimiste mais réaliste » d’un baril de pétrole autour de 150 dollars !

Source : France Soir


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


François 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte