Magazine Conso

Hôtel Villa d’Estrées : rencontre avec Laetitia et Yann Chevance

Publié le 22 février 2010 par Topika

Laetitia et Yann Chevance, frère et sœur à la ville, le sont aussi au travail. Un choix de vie professionnelle surprenant mais qui fonctionne à merveille. La raison de leur succès ? La complicité qu’ils affichent. Hoosta les a rencontrés…

villa-estrees

Restaurateurs et hôteliers

Pour devenir hôtelier, pas besoin d’être né dans un hôtel…Et dans un restaurant ? Pourquoi pas ! À l’époque, le père de Laetitia et de Yann est restaurateur, il tient la brasserie « Le gît le cœur » qui fait l’angle de la rue du même nom. En rachetant l’immeuble mitoyen, il crée un hôtel, La Résidence des Arts, qui lui permettra de découvrir le métier d’hôtelier avec son fils, Yann. C’est au même moment qu’il ouvre le Café Latin, devenu aujourd’hui une adresse incontournable de Saint-Michel. Yann et son père se forment sur le tas et se prennent de passion pour ce métier. Yann part d’ailleurs faire l’école hôtelière en Suisse. Il y a 8 ans, il décide de racheter l’hôtel situé en face de la Résidence des Arts. Il choisit d’en faire un hôtel de charme, La Villa d’Estrées, avec l’aide du décorateur Yan Descamps. Lætitia le rejoint de New York où elle mène une brillante carrière dans la finance, et se lance elle-aussi dans l’aventure.

Complices

Ce qu’il en ressort ? Une complicité entre le frère et la sœur qui se lit au quotidien, et que les clients ressentent immanquablement. Une chaleur issue également de la décoration sombre à l’esprit Empire et Napoléon III : « Nous avons voulu quelque chose de différent en utilisant le noir et le violet, des couleurs très sombres et intimistes », précise Yann. Pari gagné, les clients sentent qu’ils séjournent dans un hôtel familial. Ils sont fidélisés, reviennent chaque année et aiment ce contact privilégié avec leurs hôtes : « Ce que j’aime, c’est faire plaisir aux gens et surtout, revoir les habitués. C’est comme une grande famille, nous gardons contact avec eux tout au long de l’année. On s’envoie des cartes de vœux, on se téléphone même ! », nous explique Laetitia le sourire aux lèvres. Yann ajoute qu’il lui arrive aussi d’aller prendre un verre avec les clients : « Le Café Latin de notre père, situé juste en face de l’hôtel, permet aux clients d’être en confiance et de se sentir bien, de ne pas se creuser la tête s’ils n’ont pas envie de courir tout Paris pour trouver un bon restaurant. Nous leur offrons ce service en plus, qui permet de prolonger leur séjour à l’hôtel ». Lorsqu’on leur demande s’ils ont des projets pour les années à venir, Laetitia lâche à demi-mot… « un nouvel hôtel ». Implantée depuis 35 ans dans la rue Gît le Cœur, nul doute que la famille Chevance trouvera son nouvel écrin parisien. Une seule question demeure : s’installera-t-elle une nouvelle fois au cœur du 6e arrondissement ? Il nous faudra patienter pour avoir la réponse.

|

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Topika 2975 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine