Magazine Bien-être

Getting Things Done (GTD) version simplifiée

Par 99monkeys

Getting Things Done est un système d’organisation personnelle et de gestion du temps, inventé par David Allen. Son livre éponyme est devenu un best seller. Extrêmement efficace, il peut cependant être un peu ardu à appréhender et à mettre en pratique tous les jours. Voici ici une introduction facile, et des conseils pour simplifier la méthode.

GTD diffère des systèmes classiques de gestion du temps, connus sous forme de listes de « choses à faire » (todo lists). Ici les actions sont dispatchées par contexte, et le système ne fige pas les priorités, mais incite au contraire à les réévaluer souvent et judicieusement. Seules les actions réalisables uniquement à un certain moment sont entrées avec une date.

Le système doit rester très simple, pour être fiable et utilisable tous les jours.

Le but est de :

  • se concentrer uniquement sur ce qu’on peut actionner à un instant T
  • en choisissant l’activité la plus importante, selon le temps et la motivation disponible
  • se libérer l’esprit le reste du temps

Le support peut être un simple carnet papier, ou un logiciel (voir plus bas).

Collècte

Toute chose à faire à laquelle on pense est consignée. Sauf si elle est faisable tout de suite en moins de 2 minutes, auquel cas il est plus efficace de s’en débarrasser. Le fait de tout consigner va éviter de dépenser son attention à s’en rappeler, et permet de se libérer du stress lié au risque d’oubli.

Contexte

On défini quelques contextes, une fois pour toutes, correspondant en général à un lieu : A la maison, Au bureau, Devant l’ordinateur, Aux courses, etc… Chaque action collectée peut se voir attribuer un contexte. Il suffit ensuite, selon l’endroit où vous vous trouvez, de consulter les actions affectées à ce contexte, pour savoir ce (et seulement ce) que vous avez à faire.
Quelques contextes spéciaux peuvent être définis, comme « En attente externe » quand une réponse ou un résultat dépend de quelqu’un d’autre, « Un jour peut être » pour ce dont on veut juste se souvenir mais qui n’a aucune urgence, ou encore « Référence » pour les informations à conserver. Personnellement, je me sert surtout des contextes de lieu.

Voilà, la méthode GTD complète est plus complexe (qui a dit indigeste ?) que cela, mais je trouve cette version simplifiée suffisante et très efficace.
Cela dit, certaines actions traineront un peu trop longtemps dans le système. Vous aurez alors à vous demander si vous procrastinez (voir Comment se libérer de la procrastination), ou si l’action n’a pas pas assez d’importance et doit être tout simplement supprimée.

Leo Babauta, dans sa version simplifiée, conseille notamment de faire une revue hebdomadaire de ses buts personnels, et de les intégrer dans le GTD.

Applications GTD en ligne

J’en ai essayé un bon paquet. GtdAgenda est bien, ainsi que Nozbe, que je trouve encore plus ergonomique. Les deux existent en version gratuite, si on reste sous les barre des 5 projets/contextes. Profitez-en !

Si vous appréciez cet article, merci de cliquer sur les liens ci-dessous pour le promouvoir :
Scoopeo
Fuzz
Stumble


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


99monkeys 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog