Magazine

La Bathymetrie

Publié le 22 février 2010 par Junzi2

L'acoustique est aujourd'hui la seule technique applicable pour la mesure directe des fonds marins, quelque soit leur profondeur. Les sondeurs multifaisceau et les sonars latéraux sont les outils d'acquisition utilisés pour réaliser les levés cartographiques. Chaque système a ses propres spécificités profondeur,précision, couverture…).untitled.bmp

Un réseau régulier de déplacements du navire sur une zone permet une insonification systématique du relief.

 

1.bmp
Exemple de routes suivies par le navire (en noir) pour la cartographie systématique d'une zone d'étude (marge guyanaise)© Ifremer

Les données obtenues sont la bathymétrie et l'imagerie sonar : 

- La bathymétrie est la mesure des profondeurs. Elle consiste à exploiter les temps de parcours des signaux acoustiques. A l'instar des sondeurs monofaisceau, les sondeurs multifaisceau permettent d'obtenir un levé bathymétrique dense du relief. 

- L'imagerie est basée sur la mesure du niveau de réflectivité des fonds. C'est une donnée également complétée par les prélèvements, pour étudier et cartographier la nature des sédiments superficiels. 

1 - Le sondeur multifaisceau

Un sondeur multifaisceau est un sondeur acoustique à large ouverture angulaire (jusqu'à 150°). Il mesure simultanément la profondeur selon plusieurs directions, déterminées par les faisceaux de réception du système. Ces faisceaux forment une “fauchée” perpendiculaire à l'axe du navire. 

Un sonar latéral comporte deux antennes acoustiques d'émission / réception installées de part et d'autre d'un “poisson remorqué” qui navigue, par rapport à la profondeur, à une faible distance au-dessus du fond. 

3 - Que voit-on sur l'image ?

Les images sonar ou sonogrammes, généralement représentées en niveau de gris, indiquent la répartition des différents types de sédiments superficiels et des fonds rocheux ainsi que leur morphologie détaillée :

2.bmp

d'image sonar© Ifremer

- les fonds les plus réfléchissants, équivalents à des affleurements rocheux, apparaissent en sombre, tandis que les fonds vaseux apparaissent plus clairs ;
- les reliefs les plus importants produisent des zones d'ombres d'autant plus larges que le faisceau est rasant. Une obstruction (ou un obstacle) est en général identifiée grâce à son “ombre”. 

http://www.futura-sciences.com/fr/doc/t/oceanographie/d/les-fonds-oceaniques-en-3d_656/c3/221/p5/


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Junzi2 214 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte