Magazine Football

Ligue 1 | Viva Brasil

Publié le 22 février 2010 par Dredge

Après les Argentins, ce sont les Brésiliens de l'OL qui ont fait le show hier au stade Bonal avec en MVP le gaucher qui frappe plus vite que son ombre "Lucky Mimi Bastos".Mais au delà de la performance individuelle du natif de Pelotas c'est le collectif Lyonnais qui nous a fait plaisir. Dans un contexte totalement différent que contre le Réal, l'OL a dominé son sujet. Avec un milieu omniprésent, bien organisé, une défense intraitable et beaucoup plus sereine notamment dans la relance tout est possible. Reste à être réaliste devant le but pour faire un très bon match avec la victoire et la manière.

Une fois de plus Claude Puel avait choisi un 4 3 3 avec sur le papier trois récupérateurs et aucun "créateur", une formule théoriquement prudente, mais tout est dans l'animation comme le répète le coach. Alors que Super Toulalan restait le plus en retrait du trio, on allait voir le duo Makoun Källström alterner avec brio entre pressing haut et bonne relance. Le bloc équipe était compact avec du jeu long et du jeu court parfaitement adapté pour passer rapidement de la phase défensive à l'attaque. Mais dans ce système toute l'équipe doit défendre pour étouffer l'adversaire. Hier tout a fonctionné à merveille, on retrouve enfin un OL conquérant et séduisant dans le jeu.

Une fois de plus les grincheux ont mis en avant la performance médiocre de l'adversaire, comme si l'OL avait de la chance. Laissons ces aigris et savourons, la méthode de Puel fonctionne enfin, le physique est là. Le turn-over du quatuor offensif paye, Källström, Bastos, Gomis, Ederson à la place de Pjanic, Delgado, Lisandro, Govou c'est bien vu. Les joueurs veulent tous gagner leur place, le "groupe type" impose sa fraicheur. On semble se diriger vers une ossature solide, une défense bien rodée et qui ne prend plus de but avec, devant un Lloris hyper serein, un Cris excellent, un Boumsong très appliqué pendant 75 minutes avant de souffrir en fin de match, un Réveillère sérieux et un Aly Cissokho remarquable en défense et en attaque.

Reste à parler des buts, le premier sur un coup franc, obtenu pas Bafé Gomis une fois de plus très utile au collectif, à trente mètres dans l'axe et bien tiré à ras de terre par Bastos. On joue depuis 5 minutes. Le deuxième et troisième sont consécutifs à des centres de Gomis et d'Ederson auteur d'une bonne rentrée pour l'inévitable Michel Bastos. Un triplé en 26 minutes le match est beaucoup plus facile, les Gones restent sérieux et appliqué. Gonalons remplace Toulalan puis Licha rentre à la place de Gomis. L'Argentin malin profite d'une grosse erreur pour marquer le quatrième but. Belle victoire, l'OL reste dans la course en enchainant deux grosses prestations consécutives ce qui est indispensable pour être une grande équipe. L'équipe est en confiance et confirme son retour au premier plan du football Français !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dredge 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines