Magazine Poésie

Les Voisins ou l’Indifférence

Par Jocelynechoquette
530.jpg


 

Le vieil homme du troisième qu’on enterre demain

Ira au paradis, tout le monde en convient

Les voisins s’étonnaient, la télé était muette

On a r’trouvé son corps…à l’état de squelette…

Le gamin du premier n’verra jamais la mer

Ce matin, sous la pluie, on l’a porté en terre

Les voisins entendaient des plaintes chaque soir

Et croyaient que l’enfant…faisait des cauchemars

Refrain : Occupe-toi d’tes affaires !

Ca n’te regarde pas !

Ce n’est pas ton problème !

Ne te retourne pas !

« Chante des trucs plus marrants »

M’ont dit tous les copains

Mais c’est plus fort que moi

…Ce soir j’ai du chagrin

La dame du quatrième se savait condamnée

Une maladie fatale ; elle pass’rait pas l’été

N’a rien dit aux voisins, était trop fière pour ça

Est tombée par la f’nêtre…C’est ce qu’on vous dira

La famille du deuxième est à la rue, virée !

Des huissiers sont venus, ils pouvaient plus payer

Les voisins les voyaient les quatre gosses en haillons

Et retournaient devant…Sainte-Télévision

Refrain

Alors ce soir, chez moi, réunion d’voisinage !

On s’occupera d’nos fesses, on dira notre rage

Puis on fera la peau à la fatalité

On retrouvera un mot : la Solidarité !

Dernier refrain : Occupe-toi d’tes affaires !

Ca te regarde aussi

Quand des vieux sont trop seuls

Quand des gosses sont meurtris

Lorsqu’ elle est trop malade

Quand ils n’ont plus un sou

Tous les voisins partis…

Qui prendra soin de nous ?

Chanson de Marie Bréda W amie sur Facebook
Bonne journée !
Jocelyne Choquette
Formatrice agréée, auteure et conférencière.

fete-voisins-immeubles-fete.jpg

 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jocelynechoquette 31840 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines