Magazine

I need a dollar

Publié le 22 février 2010 par Soupaloignon

I need a dollar

La semaine dernière a débuté l’une des séries que j’attendais pour cette nouvelle année. How To Make It In America (HTMIIA pour la suite) était vendu comme une version East Coast d’Entourage. En même temps, ce sont les mêmes producteurs pour les deux shows et c’est de nouveau un buddy show.

Mais au lieu de s’intéresser à la terrible vie que vivent les acteurs à Hollywood, on se retrouve en plein New York. Ben & Cam sont deux amis qui veulent s’en sortir et vivre l’American Dream. Mais pour le moment, ce sont plutôt petits boulots et plans galères pour survivre en attendant de créer une marque de fringues.

Le principal point négatif de la série est que si l’on s’intéresse à des loosers, ces derniers ne le sont pas tant que ça. Ils sont déjà introduits dans le milieu artistique New Yorkais, ce qui peut tout de même plus les aider que s’ils étaient cheminots ou éboueurs. Et on se doute que des contacts pourront se faire pour sortir de la galère. Il y a aussi le fait que sur le fond, la série ne propose rien d’original. Pourtant, tous les autres détails de la série me plaisent et me font espérer du positif.

Le premier épisode introduit les deux persos Ben et Cam. Si Ben (Bryan Greenberg) est le prototype du mec looser qui a toutes les cartes en main pour réussir, il n’en reste pas moins humain. On y découvre son quotidien qui va de l’impossibilité de vendre ses planches de skate en passant par son boulot dans une boutique de vêtements. Comme toute série, il y a toujours des histoires sentimentales qui viennent compléter le tableau.  Le personnage de Cam (Victor Rasuk) était un peu en retrait sur cet épisode mais on y  apprend qu’il sera le pendant comique du duo et qu’il est celui qui trouve les plans galères pour se faire de l’argent. On se doute bien qu’à un moment à un autre le duo risque de se prendre la tête pour un rien et se réconcilier pour un truc qui vaudra le coup (comment ça comme Vince & E dans Entourage ?).

Le principal attrait de la série est l’environnement de N.Y. Celle-ci est retranscrite principalement par le biais de mini-séquences mêlant images et musique qui permettent l’intermède entre les scènes. Le tout soutenu par une bande-son teintée en majeure partie de hiphop. Mais on retrouve également le N.Y que l’on imagine active et populaire, bref la ville qui ne dort jamais (cliché…).

Concernant les acteurs, pas grand chose de spécial à dire. Ils font le boulot et c’est à peu près tout ce que je leur demande. Les guests sont au rendez-vous avec notamment Kid Cudi, Lake Bell, Luis Guzmàn ou encore Samaire « je suis de retour et toujours sexy » Armstrong.

En gros, malgré ses défauts apparents, la série reste malgré plus qu’agréable à suivre notamment par son ambiance. D’ailleurs, cette première saison ne comprend que 8 épisodes. Du coup, j’y vois un nouveau parallèle avec Entourage et sa première saison qui n’était qu’une sorte de grande introduction au reste de la série.

Site officiel : How To Make It In America

I need a dollar


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Soupaloignon 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte