Magazine Expos & Musées

Il était une fois Playmobil

Publié le 22 février 2010 par Valvec

Au Musée des Arts Décoratifs, galerie des jouets, jusqu’au 9 mai 2010, les fans de Playmobil vont être heureux… Trois salles sont en effet consacrées à l’histoire de la marque et de ses célèbres figurines.

Il était une fois Playmobil

Ce que j’ai aimé :

  • Découvrir l’histoire de cette marque en suivant les anecdotes d’une conférencière qui a su capter mon attention : la première figurine est née en 1974, en réponse à la crise pétrolière car les gros jouets en plastique étaient devenus trop chers.

 

Il était une fois Playmobil

  • Le croquis du 1er cheval, qui m’a émue, parce que mon fils a hérité de celui d’époque de son père.
  • Apprendre que les personnages n’ont pas de nom afin que chaque enfant, quels que soient les sentiments qu’il souhaite exprimer, puisse se reconnaître en lui. De manière plus générale, l’ambition de Playmobil est vraiment de permettre à l’enfant de laisser un maximum libre cours à sa propre imagination.
  • Apprendre que Playmobil reçoit chaque année des milliers de suggestions d’enfants, force dessins à l’appui et que l’entreprise en tient réellement compte dans ses développements. Ca s’appelle du marketing participatif, et, après la pyramide pour Noël 2009, en 2010, les enfants ont encore obtenu gain de cause : ils auront une nouvelle école pour la rentrée.
  • Apprendre que la marque ne veut mettre en scène ni la mode, « par définition amenée à se démoder », ni la guerre, en tous cas les violences contemporaines (libre à chaque enfant de jouer aux chevaliers, aux pirates, aux vikings, mais tout cela appartient à l’histoire).

pirates playmobil


Ce que je regrette :

  • L’exposition m’a paru « petite » : trois salles, quelques vitrines, à la limite, il y en a plus sur KidExpo ou au Playmobil Fun Park…
  • Les Playmobils sont sous vitrine, on ne peut pas les toucher, ce qui peut se comprendre pour des objets de collection (la plupart des objets présentés proviennent en effet de la collection privée d’un grand fan) mais du coup, c’est sûrement frustrant pour les enfants… A moins que les deux ateliers « En avant les histoires » et « La maison Playmobil » organisés par tranche d’âge (4/6 ans et 6/12 ans) leur permettent de vraiment s’amuser.

Conclusion : je me demande si cette exposition n’est pas plus adaptée aux parents nostalgiques de leur enfance qu’aux enfants ? Un avis ?

Toutes les informations pratiques

 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Valvec 103 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte