Magazine Info Locale

Démolition du Pélican et construction de logements sociaux

Publié le 23 février 2010 par Esquermoise
350 tonnes d'explosifs.
La brasserie Le Pélican est désaffectée depuis que la Société Pelforth s'est installée à Mons en Baroeul dans des locaux ultra modernes.
En avril 1983, les abords ont été dégagés, le quartier est bouclé, les volets sont fermés, le dispositif est en place .
Une explosion sourde et 350 tonnes d'explosifs détruisent la bâtisse. .
Le château de fer, de briques, de ciment s'effondre sur place...
Cheminée -Symbole.
Sur la cheminée était inscrite sa date de naissance, 1863.
Haute de 35 mètres, elle se tenait bien droite dans le ciel.
Elle est tombée le 28 avril 1984, noblement , peu avant midi, alors que le soleil venait de trouer les nuages.
Démolition du Pélican et construction de logements sociaux
La reconstruction.
80 logements sociaux s'élèveront sur le site de la brasserie. " Dialogue entre un linéaire de façades urbaines et de petites places en cœur d'îlot".
A deux pas, on a bâti des logements sur l'emplacement de la célèbre Imprimerie Taffin-Lefort (93 logements).
Côté boulevard de la Moselle, une clôture de parpaings de couleurs alternées, complète le tout, évoquant des rouges-barres et des murs crénelés de Château-fort

Démolition du Pélican et construction de logements sociaux

Démolition du Pélican et construction de logements sociaux

Démolition du Pélican et construction de logements sociaux


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Esquermoise 113 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine