Magazine Médias

Facebook, la face cachée de la hype

Publié le 15 novembre 2007 par Antoine Dubuquoy
Facebook. Tout le monde en parle. Tous mes amis sont là. C'est le lieu virtuel où il faut être. Aujourd'hui. Valorisation extrême, fort intérêt de Microsoft. Et cette info, distillée la semaine dernière: Facebook s'ouvre à la publicité ciblée, en faisant un profiling de ses membres, en fonctions des informations qu'ils ont instillées dans leur profil. Cool. Pas tant que ça... Des failles de sécurité auraient été décelées... Pas rassurant. b8662d3fc2e45bab4665e9d77e691506.jpgFacebook est par essence rousseauiste. Il fonctionne sur le principe que l'homme est bon para8f3cfda115a314d9fd55f2df8908ca8.jpg nature. donc que les informations qu'il va partager avec sesFacebook friends seront sincères. Et que tout le monde sera sincère. Utopique, généreux, presque hippie!!! Malheureusement, quandRousseau pointe son nez, Hobbes n'est jamais loin. Et l'homme demeure un loup pour l'homme... Parfois un chien pour faire civilisé. Une fois de plus, remémorons-nous ce fameux cartoon du New Yorker. Les deux chiens qui discutent. "On the Internet, no one knows you're a dog"... Et c'est bien là le problème. Qu'est-ce qui me prouve qe celui avec qui je vais entrer en relation via Facebook est bien celui qu'il prétend être? RIEN. Sinon la seule confiance aveugle que j'ai en le système. Gloups! Les people se sont emparés de Facebook. Certains profils semblent sincères, d'autres sont plus douteux... Surtout ceux des chanteurs morts... Ce qui d'ailleurs révèle un autre paradoxe... Un mort peut être présent sur Facebook. Elvis Presley, Marilyn Monroe, Serge Gainsbourg...  Et avoir des amis. C'est l'effet fan-club. Sympathique. Les politiques sont présents. Valérie Pécresse, MAM, Bertrand Delanoé, Anne Hidalgo, DSK, Marielle de Sarnez, François Bayrou... Démonstration que Facebook peut servir à mobiliser des individus pour une cause, que ce soit la conquête de la Mairie de Paris, le chewing gum à la cannelle ou l'Internet sans Frontières. d2ba21c9145a837eb1c1ed4e7efe4d02.jpgMais Facebook est très américain dans son esprit. Facebook est totalement en phase avec le 1er Amendement de la constitution des Etats-Unis d'Amérique relatif entre autre à la liberté d'expression. Toutes les idées peuvent être exprimées. Même celles qu'on peut légitimement considérer comme les pires... Revenons à Facebook... Reinhard Heydrich, Heinrich Himmler, Hermann Goering, Josef Mengele, Rudolf Hess sont présents. Le Mollah Omar aussi peut-on objecter, ainsi queRocco Siffredi... Gag situationniste? Déconnade alcoolisée? Surréalisme à la Magritte (ceci n'est ni une pipe, ni un nazi)? Volonté sournoise de créer un groupe de nostalgique du 3ème Reich? Je n'ai pas de réponse. Il n'empêche que n'importe quel type de groupe peut être créé sur Facebook. Alors pourquoi pas unrassemblement de négationnistes? Ou un groupe de jihadistes candidats aux paradis d'Allah par ceinture d'explosif interposé? Il n'y a pas de limites... Une question au passage... Quelle législation s'applique dans les pays où l'expression ouverte de certaines idées est pénalement répréhensible? Autre dimension dérangeante de Facebook... Son moteur de recherche permet de faire un tri par critères religieux... On peut isoler les catholiques, les juifs, les communistes, etc... Et pourquoi pas aussi les hommes qui préfèrent les homme? Le 3ème Reich aurait adoré Facebook... Pour optimiser les process, faire gagner du temps à la Gestapo... Amalgames? Caricature? Allez savoir... Vous avez toujours envie de créer votre profil sur Facebook?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Antoine Dubuquoy 2892 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine