Magazine Société

Harkis, Belkacem réagit à l'actualité entre la France et l'Algérie.

Publié le 23 février 2010 par Harki45

Belkacem, fils d'harkis réagit à l'actualité et nous diffusons ci-dessous l'intégralité de son texte.

La Colonisation est à nouveau une pomme de discorde entre la France et l'Algérie.

Un député algérien issu du  parti du FLN, vient de déposer à l'Assemblée Populaire Nationale, un projet de loi sur la criminalisation du colonialisme français. Ce texte de loi a été   signé par 125 députés de ce vieux parti issu de la guerre de libération Nationale.

Ce projet  de loi absurde, fait ressurgir les vieux démons du passé. Il ouvre, des blessures encore  ouverte. Il  rallume  la guerre des mémoires mal éteinte en France et aussi  entre les deux rives de la méditerranée.

La Colonisation est une page  de l'histoire vécue par la France et de l'Algérie de 1830 à 1962, année de l'indépendance. Cette  histoire commune comporte des pages sombres, mais aussi glorieuses (construction architectures coloniales, routes, chemins de fers, hôpitaux) construit par la France en Algérie.

Mais, la solution, c'est de dépasser les horreurs de  cette guerre dramatique, et de se tourner résolument vers l'avenir. Il faut arrêter de se figé, se vocaliser  sur les ruines du passé, et de se faire peur avec ces cauchemars.

Le passé doit rester simplement une page de mémoire, pour honorer tous ceux qui sont tombé aux champs d'honneurs pour les deux Nations. Mais il faut aussi, que les rapatriés, les harkis, les pieds-noirs cessent d'être pour le pouvoir algérien actuel un fond de commerce instrumentalisé pour faire pression sur la France et pour faire fasse aux difficultés actuelles que rencontre l'Algérie, que sont le chômage des jeunes  et la corruption qui gangrène la société algérienne. Toutes la vie économique algérienne est organisée autour des recettes pétrolières et Gazières.

Cette richesse énergétique est une poule aux œufs  d'or pour le pays. Cette rente constituée par la rentrée de devises d'hydrocarbures et dont la distribution est imméritée, car elle n'est pas le fruit de l'effort, de la sueur et de la persévérance de ceux qui en bénéficient, La dilapidation de cette ressource, qui appartient aux générations futures, est un acte irresponsable qui risque de porter préjudice au développement économique de l'Algérie et de son avenir.

Dans le monde  de la mondialisation dans lequel nous vivons, et qui  remplace celui de la colonisation, il n'y a pas de place au sens humanisme du terme, pour les pays faibles.

Ce monde, ou prime la notion de marche, ou crève. Il n'y a pas non plus de patriotisme désintéressé, surtout si il n'y a pas d'exemple de référence à suivre.

Les élites s'offriront à ceux qui les rémunèrent à leurs justes valeurs. Avant, que l'Algérie ne devienne aussi un désert économique. Il est plus que temps, d’avoir aux commandes de l’Algérie des gens compétents et responsables, avec des projets, qui seront des défis d'avenir à relevés.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Harki45 1604 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog