Magazine

Scanners corporels : le débat s'anime

Publié le 23 février 2010 par Copeau @Contrepoints
Scanners corporels : le débat s'anime

Un scanner corporel à « ondes millimétriques » sera testé à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle à partir de lundi 22 février. Il sera installé sur les vols à destination des Etats-Unis, et utilisé uniquement sur des volontaires.

« Depuis l'attentat manqué de Noël dernier contre un avion de la Northwest airlines qui reliait Amsterdam à Detroit, ce type d'équipement jusqu'ici regardé avec une certaine méfiance est devenu le « must » de la sécurité aérienne », explique France Info. Le terroriste nigérian portait des explosifs à la jambe, qu'un tel scanner aurait pu déceler.

Intimité La Ligue des droits de l'Homme (LDH) s'est élevée contre le dispositif de contrôle basé sur le déshabillage artificiel des passagers, qui porte selon l'association « une atteinte à l'intimité et à la vie privée équivalente à une fouille intégrale ». Elle « appelle à la plus extrême vigilance » face à une technique « particulièrement inquisitoriale » selon elle.

Le Figaro explique le fonctionnement de l'appareil testé en France ce 22 février. L'agent voit à l'écran un androïde en trois dimensions, dont il ignore l'identité et qu'il ne peut reconnaître dans la vraie vie puisqu'il se trouve dans une position telle, par rapport au portique, qu'il ne voit pas les vrais passagers. « Les parties génitales et le visage seront floutés sur l'écran », précise le quotidien. Cette représentation shématique est recommandée par l'ensemble des CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) européennes.

Lire la suite


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Copeau 583999 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte