Magazine Sport

Super 14. 2ème journée. Des Bullettes, des scores de basket et des surprises

Publié le 23 février 2010 par Vinz

Deuxième journée de la saison régulière du championnat des provinces de l’hémisphère sud. La semaine dernière avait vu les favoris gagner avec plus ou moins d’aisance.  Voici un résumé insipide, bardé d’essais des sept rencontres de la semaine.

super-14

Les matches

Note. Les équipes bénéficiant d’un bonus offensif sont soulignées, celles qui marquent le point de bonus défensif sont en italique.

Highlanders Blues 15-19 (12-7)

Un score typique du Patop 14 sauf que cinq essais ont été inscrits dans cette partie. Les deux équipes montrent de belles dispositions dans les premières minutes du match en marquant un essai chacune dans des styles différents : l’arrière des Blues Paul Williams sème la défense adverse sur une course le long de la ligne de touche ; l’attaque des Highlanders produit un beau mouvement des trois-quarts pour marquer par Dagg. C’est l’essai marqué à la 24ème par l’ouvreur Michael Hobbs qui permet à l’équipe d’Otago de passer devant à la pause.

En deuxième période, les Blues vont bénéficier d’un petit coup de la chance : un coup de pied de dégagement de Wulf est contré et remet en jeu les deux tiers de l’équipe des Blues. Le pilier Afoa récupère le ballon, court à toute allure et sert Williams qui réalise le doublé et redonne l’avantage aux Blues. Quelques instants plus tard, une attaque est conclue par René Ranger et donne 7 points d’avance aux Blues. Mais ces derniers font l’erreur de jouer le 4ème essai et manquent l’occasion de se mettre d’abord à l’abri. Les Highlanders réagissent mais ne peuvent inscrire qu’une pénalité malgré une supériorité numérique après l’heure de jeu. Les Blues obtiennent un succès qui les relancent.

Reds-Crusaders 41-20 (14-6)

Vous ne rêvez pas ! Le grand favori de l’édition 2010 du Super 14 humiliés par une des plus faibles franchises de la compétition. Placages manqués, ballons perdus, en-avant et fautes diverses, tout y est passé. Le carton jaune infligé à Owen Franks a mis les Reds (qui ont enfin un vrai maillot rouge) sur les rails alors que les Crusaders menaient 6-3 à la 20ème minute. Le jeune Quade Cooper s’est chargé de la besogne : il marque un essai qui conclue une belle attaque des Reds. Puis son adresse donne une avance confortable aux Reds qui mènent 27-6 à l’heure de jeu. Et deux interceptions amènent deux autres essais, dont un pour Cooper qui a marqué 31 points dans ce match (2 essais, 5 pénalités, 3 transformations).

Les Crusaders ont réalisé un match sans mais contre une équipe faible le fait de ne marquer aucun point risque de peser lourd. Ceci dit, les Reds avaient réalisé un très bon match la semaine dernière et les Crusaders avaient été un peu heureux d’engranger une victoire bonifiée. L’équipe de Brisbane n’avait pas battu les Croisés depuis 1999. Onze ans !

Malheureusement la victoire des Reds est gâchée par la grave blessure de James Horwill leur capitaine, dont l’absence est fixée à 9 mois, gravement blessé au genou.

Sharks- Cheetahs 20-25 (9-10)

Les Sharks ont annoncé qu’ils ont engagé Andy Goode, l’ouvreur international anglais et ancien briviste, pour compenser l’énorme trou à l’ouverture. Il annonce ainsi un autre exil d’un ouvreur anglais, Danny Cipriani qui jouera pour la franchise d’expansion des Melbourne Rebels en 2011.

Les Sharks ont bien besoin de ça. Et même d’un buteur. D’ordinaire fiable, Rory Kockott a manqué trois pénalités qui pèsent sur le score final. Les Cheetahs ont été réalistes, marquant leur essai par l’arrière Viljoen qui a relancé sur 80 mètres. Les joueurs du Natal reviennent à un point avant la pause et prennent l’avantage par un essai de Kankowski en début de deuxième mi-temps (14-10). Mais leur domination reste stérile, étant incapables de marquer d’autres essais. Les visiteurs sont très réalistes et marquent 3 points à pratiquement chaque incursion dans le camp adverse. Les Cheetahs ont mérité leur victoire parce qu’ils ont été plus efficaces et remportent un premier succès à l’extérieur en trois ans : la dernière fois remonte au 16 mai 2007 contre les Lions (16-10).

Lions-Chiefs 65-72 (25-27)

Non non non, ce n’est pas un score de Pro A de basket-ball et je ne me suis pas trompé. C’est bien le record de points établi dans un match du Super 12/14 qu’ont accompli les deux formations ce vendredi soir. En 1997, le Natal (les Sharks) avaient surclassé Otago (les Highlanders) 75 à 43.

Festival d’attaques, d’inspirations offensives, de défenses mal (ou pas) replacées ou dépassées par la vitesse du jeu, de placages manqués, bref tout y est. Tout a commencé à la première minute quand Caleb Bruce a surpris la défense des Lions en renversant sa course vers l’aile. Puis tout s’est enchaîné. Les Lions ont mis une pression énorme et ont contraint les Chiefs à jouer 20 minutes à 14 sur deux cartons jaunes. Pourtant ces derniers ont réussi à marquer des essais et même à passer devant à la pause sur un essai de Stephen Donald (32 points).

En deuxième période, les Chiefs infligent un 38-0 en vingt minutes (et un 48-0 en comptant les dix derniers points marqués en première mi-temps). Mais un nouveau carton jaune et la fatigue d’un match pareil (en plus de jouer une demi-heure à quatorze) amènent l’effondrement des Chiefs et le réveil des Lions qui marquent 6 essais et 40 points dans les vingt minutes restantes (contre 7 aux Néo-Zélandais) et s’assurent d’un double point de bonus. On pourra relever les prestations de Bruce (3 essais) et de l’ailier des Lions Mjeveku, qui a réussi son triplé dans des styles très différents : rapide, physique et aussi technique. Une bonne manière de célébrer son entrée dans le Super 14.

Par contre, il y a du boulot en défense. Les Chiefs n’aiment pas la région. L’année dernière ils avaient encaissé 60 points en finale du Super 14 à Pretoria, ils en prennent encore autant à Johannesburg.

Hurricanes- Western Force 48-22 (18-8)

Victoire impressionnante des Hurricanes qui continuent de placer leurs pions sur l’échiquier du Super 14. La Force n’était là que pendant quelques minutes, le temps qu’O’Connor réussisse une pénalité. Ensuite, l’obscurité a rejailli sur les Australiens, dominés, dépassés dans tous les domaines. L’équipe de Wellington a donné l’impression de produire le meilleur jeu de toutes les équipes.

Le match s’est en grande partie joué entre les 12ème et 23ème minutes quand les Canes ont marqué 18 points, puis ont plié le match définitivement avec deux essais en début de deuxième période. La Force était privée de nombreux titulaires, blessés pour de longues durées parfois (Brown, Pocock, Cross, Shepherd, Pretorius qui sont ou ont été internationaux). La saison va être longue pour cette équipe.

Bulls-Brumbies 50-32 (20-21)

Cette rencontre constituait l’affiche de la journée en opposant deux des trois favoris de la compétition. A l’occasion, les Brumbies enregistraient le retour de Matt Giteau et Rocky Elsom, absents la semaine dernière.

Les Australiens dominent le début du match par leur opportunisme. Les essais des flankers Smith et Elsom donnent une avance de 15-6 après 20 minutes. Nerveux dans ce début de match, les Bulls reviennent par un essai de Du Preez, typique du joueur. Steyn marque le deuxième des Bulls en profitant d’un trou de la défense adverse, mais ce sont les Brumbies qui sont devant à la pause (21-20).

Ces derniers prennent l’ascendant en début de deuxième mi-temps par un drop de Giteau et une pénalité de Mortlock (27-20). Mais les Bulls accroissent la pression. En dix minutes ils renversent totalement la vapeur, marquant 20 points dont deux essais. Steyn ajoute ensuite sa dizaine de points supplémentaire, avec son deuxième essai personnel (son deuxième doublé en deux matches). Il démontre qu’il n’est pas uniquement un buteur hors-pair mais un bon joueur qui sait attaquer la ligne. Les Brumbies, réduisent le score dans les arrêts de jeu, mais repartent de Pretoria bredouilles, battus par des Bulls qui sont vraiment impressionnants en attaque (2 matches à plus de 50 points).

Les Bullettes se mettent au curling. Le sport devenu à la mode. Mais plutôt que la glace, c'est plutôt l'équipe adverse que les Bulls balayent.

Les Bullettes se mettent au curling. Le sport devenu à la mode. Mais plutôt que la glace, c'est plutôt l'équipe adverse que les Bulls balayent.

Stormers-Waratahs 27-6 (13-3)

Quelque chose a-t-il changé au royaume bien anarchique des Stormers ? Tout semble croire que oui car les joueurs du Cap ont remporté une victoire convaincante contre des Tahs, qui n’avaient déjà pas été très bons la semaine dernière. Sans doute l’essai manqué par Turner dès le début de la rencontre a pesé et bien que les Australiens aient ouvert le score à la 17ème minute, ils n’ont pas vu le jour ensuite, étant dominé par les Stormers tant devant que derrière.

Menés 3-13 à la pause, les Tahs croyaient en leur chance quand Barnes réussit une pénalité d’entrée de deuxième mi-temps. Mais ils sont vaincus par Bryan Habana, qui marque sur la relance et ajoute même un autre essai un quart d’heure plus tard. On pourra reprocher aux Stormers d’avoir été incapables de marquer un quatrième essai bonifiant mais ils enregistrent une deuxième victoire en deux matches, ce qui n’était pas arrivé depuis longtemps. Le renouveau se confirmera-t-il chez les Stormers ?

La statistique. Le nombre d’essais marqués en 7 matches : 52 dont 18 pour le seul Lions-Chiefs, les autres matches tournent à 5,6 essais de moyenne. Comparé au Patop 14 qui a marqué 20 essais en autant de rencontres disputées. J’ajouterai aussi que sur les 14 matches joués, les équipes à l’extérieur se sont imposées 9 fois.

Classement

Equipe

Nation J V D N PM PE Diff Bonus Pts

1. Bulls (

Bulls - South Africa
) 2 2 0 0 101 66 35 2 10

2. Hurricanes (

Hurricanes- New  Zealand
) 2 2 0 0 81 42 39 1 9

3. Chiefs (

Chiefs - New Zealand
) 2 2 0 0 91 83 8 1 9

4. Stormers (

Stormers- South Africa
) 2 2 0 0 53 19 34 0 8

5. Reds (

Reds - Australia
) 2 1 1 0 69 50 19 2 6

6. Crusaders (

Crusaders - New Zealand
) 2 1 1 0 52 58 -6 1 5

7. Brumbies (

Brumbies - Australia
) 2 1 1 0 56 65 -9 0 4

8. Blues (

Blues - New Zealand
) 2 1 1 0 39 49 -10 0 4

9. Cheetahs (

Cheetahs - South  Africa
) 2 1 1 0 59 71 -12 0 4

10. Waratahs (

Waratahs - Australia
) 2 1 1 0 36 55 -19 0 4

11. Sharks (

Sharks - South Africa
) 2 0 2 0 38 44 -6 2 2

12. Lions (

Lions - South Africa
) 2 0 2 0 78 98 -20 2 2

13. Highlanders (

Highlanders - New  Zealand
) 2 0 2 0 32 51 -19 1 1

14. Western Force (

W. Force - Australia
) 2 0 2 0 37 71 -34 0 0

Les statistiques individuelles.

Meilleurs marqueurs : Morne Steyn (Bulls) 59 points ; Stephen Donald (Chiefs) 46 ; Quade Cooper (Reds) 44 points

Meilleur marqueur d’essais : Michael Hobbs (Highlanders), Morné Steyn (Bulls), Richard Kahui (Chiefs), Gabada Mjeweku Gandile (Lions) 3 essais

Blue Bulls amateur

Pour un Blue Bull, l'apétit vient en mangeant. 2 matches, 10 points pour les champions en titre qui se placent déjà pour la première place.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vinz 627 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine