Magazine Politique

André Vallini en nouvel homme fort de l'Isère

Publié le 23 février 2010 par Exprimeo
La nomination de Didier Migaud à la tête de la Cour des Comptes change la donne en Isère. La nomination de Didier Migaud ouvre la tenue d'une élection législative partielle dans les prochaines semaines. Cette élection marquera le début probable d'une vaste réorganisation. La première va concerner la Métro. Le nom de Geneviève Fioraso est le plus prononcé pour accéder à la Présidence de la Métro. Cette situation renforcerait considérablement la position de la Députée de Grenoble-Meylan qui s'est déjà distinguée dans la conduite de la politique économique. La seconde succession importante, outre la Mairie de Seyssins, concerne la circonscription. Le PS peut compter sur plusieurs candidats légitimes car il compte de nombreux Conseillers Généraux et des élus municipaux dans cette géographie. Il est possible d'imaginer que la suppléante de Didier Migaud devienne candidate titulaire. Brigitte Périllié, élue cantonale du plus peuplé canton de la circonscription, peut également prétendre à cette élection. Il est aussi question de M. Pichoud du Canton de l'Oisans. Plusieurs maires dont celui de Pont de Claix peuvent également être des candidats performants. A droite, dans de telles circonstances, les usages veulent d'ordinaire que la candidature du dernier opposant soit retenue à savoir Yann Casavecchia. Cette circonscription compte également d'autres profils qu'il s'agisse d'élus locaux ou d'élus de partis. L'enjeu résidera dans la détermination des conditions de l'union. En réalité, plus fondamentalement, c'est le début de la bataille de l'héritage qui va s'ouvrir au sein du PS Isérois. Le plus jeune des leaders PS André Vallini n'est pas concerné. Il est désormais l'homme fort du département. Pour Grenoble et son agglomération, c'est le début de la nouvelle donne qui doit s'engager de façon accélérée. Il reste au PS à trouver une relève aussi talentueuse. Ce n'est pas un mince défi. Dans cette nouvelle donne, André Vallini s'installe désormais comme l'homme fort du PS sur l'ensemble du Département de l'Isère. Il incarne un socialisme réformateur, soucieux de principes forts mais aussi admirateur reconnu d'un gaullisme social et institutionnel.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines