Magazine Politique

Une société soumise

Publié le 23 février 2010 par Lgdeluz

Extrait du livre Le Sarkozysme sans Sarkozy, de Serge¨Portelli, chez Grasset.

sarko.jpg
Il serait légitime de se demander quel est le type de société où la peur supplante le discernement, où la suspicion remplace la confiance.

Certes, l'obéissance à la loi est préférable, encore faut-il qu'elle procède d'un véritable choix. La démocratie suscite l'adhésion du citoyen, pas sa soumission. Obéir par peur ça n'est pas obéir, c'est se soumettre.

Si la violence a surgi, ou ressurgi, c'est que la loi était encore trop douce. Le raisonnement est toujours le même. Celui qui s'apprête à commettre une infraction est face à un choix: passer à l'acte ou non. Ce qui va le déterminer c'est le risque encouru. Si la loi ajoute quelques années de prison aux peines déjà prévues , l'individu renoncera, ce serait un calcul «économique»!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lgdeluz 1358 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines