Magazine Insolite

Interlude.

Publié le 23 février 2010 par Didier Vincent

Une petite absence parisienne de deux jours, histoire de se désintoxiquer de ce blog qui est aussi exigeant qu'une femme (de luxe) parce qu'il faut dans cesse le bichonner, être à ses petits soins, le chérir, ne pas le tromper (ne pas SE tromper). Tout blogueur sait que son blog est une partie de lui-même et peut-être pas la meileure, en tout cas la plus stressante, la plus épuisante. Bon, je ne vais pas pleurer. C'est la partie émergée de lui-même, celle qui se laisse caresser par le regard des autres (toi).
D'abord, le pont de Budweiser, e
nsuite, une slow-mo animalière (reprise d'un clip de Vitalic, merci Wamiz) pour Pedigree. C'est du nano temps. Achille réincarné qui prétendait ne jamais trouver la particule insécable du temps, qui sentait que cette flèche n'atteindrait jamais sa cible : "Achille immobile à grands pas." Si l'instant qui n'existe pas, est insécable, le devenir (qui n'existe guère plus) est sécable à l'infini. En clair, on peut faire du slow-mo de slow-mo sans jamais trouver le plan fixe. Et ce dernier tombe des nues, car il est orphelin.



Une petite compile de gifs animés ? On en revient à la nanothèque ou bien au vidéogramme pour l'heure. C'est attraper le pic dans une scène et le cloner à l'infini. Mais, et j'y reviens, cloner ainsi l'instant n'est pas le devenir, mais le retour du même. Signe d'enfance qui ignore le vieillissement et par celà même, mature. C'est à force d'ignorance qu'on devient savant : savant de ce qu'on ne sait pas. Vieillr, c'est ça, d'oublier ce qu'on a prétendu savoir.





Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didier Vincent 10389 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine