Magazine

L’héritage

Publié le 23 février 2010 par Corboland78

Encore Maryse ! Vous allez croire que je fais une fixette, mais c'est un hasard total. Encore que, le hasard n'existant pas, la logique peut tout expliquer. Maryse s'étant installée il y a peu dans nos bureaux (voir les chapitres précédents), toute nouvelle figure attire obligatoirement l'attention et ce qui attire l'attention prête à la discussion.

Or donc, quand Maryse logeait dans son ancien royaume aux confins des sphères du pouvoir, entourée de PSG (là aussi voir les chapitres précédents car si je dois tout ré-expliquer à chaque fois mes billets vont devenir illisibles, mais si je n'explique pas pour les nouveaux lecteurs ils restent incompréhensibles, vous voyez dans quel embarras je me trouve placé) et de Francis notre maître à tous. Je mets un point incongru à cet endroit de ma phrase pour vous laisser le temps de reprendre votre souffle et trier entre l'essentiel et le superficiel selon votre degré de connaissance de mes aventures précédentes. Inspiration, expiration.

Je résume, Maryse avait son bureau aux côtés de Francis et à son retour d'un voyage d'agrément dans un pays du Sud-est Asiatique (Viêt-Nam je crois) elle avait rapporté à son chef vénéré, un petit cadeau, une statuette en bois sombre à la ligne épurée. L'objet exotique somnolait discrètement dans le bureau managérial jusqu'au grand chambard de ce début d'année. Exit l'un et dislocation du sanctuaire, déménagement, cartons, poubelle, place nette. Quand les poussières se dissipèrent, Maryse constata avec peine que son offrande au chef lui restait sur les bras, qui lui en tombèrent de dépit, le dit chef s'étant esbigné sans le précieux totem. La déception passée, Maryse ne voulant pas reprendre ce qu'elle avait donné, elle chercha un nouveau dépositaire pour son cadeau royal. N'étant pas superstitieux et amateur de bimbeloterie exotique, j'ai hérité de l'objet qui est venu rejoindre chez moi, mes bouddhas et autres nids à poussière.

Si dans un an et un jour son propriétaire légitime ne se déclare pas, j'en prendrai possession définitivement et je n'hésiterai pas à mettre ma menace à exécution !       

100223 Héritage.jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Corboland78 254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog