Magazine Société

Hu se met au twitter chinois

Publié le 23 février 2010 par Hfranchineau
Hu se met au twitter chinoisUn petit tour et puis s'en va.
Le président chinois Hu Jintao a affolé lundi 22 février le web chinois en ouvrant un compte la veille sur le site de micro-blogging "Renmin weibo" (人民微波) affilié au "Quotidien du Peuple" (人民日报, la voix de son maître).
Avec un taux de 600 nouveaux followers à l'heure - de quoi rendre jaloux les stars de twitter comme Ashton Kutcher, Barack Obama, ou Frédéric Lefebvre - sa page n'affichait pourtant que des informations sommaires comme sa profession (secrétaire général du comité central du Parti communiste, président de la République et président de la commission militaire centrale). Même pas de photo de profil!
Mais lundi midi, la page a été supprimée: officiellement, l'afflux de visites sur le profil de Hu ont bloqué le serveur du site.
D'après le Global Times, quotidien en anglais et toujours affilié au parti, son compte a été vérifié, ce qui a écarté l'hypothèse qu'il s'agissait d'un faux.
"@hujintao" (en chinois) avait 8000 followers dimanche soir, et plus du double le lendemain. Des internautes n'hésitaient pas à lui écrire des messages de bienvenue et d'encouragement. D'autres ont profité de l'opportunité pour demander le retour de Twitter (qui reste censuré en Chine).
Le président Hu Jintao et le premier Ministre Wen Jiabao sont connus pour être relativement ouverts à internet et aux nouvelles technologies: en juin 2008, le premier avait répondu à deux questions lors d'un chat qui finalement n'avait duré que quelques minutes, tandis que le premier Ministre, très populaire, s'était plus volontiers prêté au jeu en février 2009 pendant près de 2 heures.
Photo: Wikimedia commons/Demosh.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hfranchineau 54 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine