Magazine

Work in progress

Publié le 24 février 2010 par ßertrand
Dans les mois qui viennent, professionnellement il faut que ça bouge. Ce n'est pas un constat récent, je me suis souvent posé la question, à la différence que la situation actuelle ne peut plus durer. Rien de grave ni d'alarmant, mais j'ai basculé dans une routine agréable, sécuritaire et monotone qui, aujourd'hui, ne mets pas utile et sera sûrement néfaste pour les années à venir.
Ces derniers mois j'ai cherché la facilité alors que cela ne me convenait pas. Je me disais que j'avais le temps et que j'aviserais le moment venu. Mais c'est que la terre tourne et qu'il faut bien que je prenne des décisions importantes. Principalement parce que je peux les prendre sans véritables risques. C'est maintenant ou jamais.
Attention, je ne dis pas par là que j'ai perdu mon temps dans mon boulot, au contraire, je ne regrette rien, j'ai pris ce que j'avais à prendre et j'ai attendu, sans être à plaindre.
A présent que cela est dit, j'ai deux options : changer en interne avec ma boite actuelle ou regarder ce qui se fait ailleurs.
En interne c'est la simplicité mais j'ai l'impression d'être grillé. Concernant le marché du travail, même si celui-ci est encore un peu sinistré, il y a toujours des possibilités. Reste à savoir ce que je veux. C'est là que le bât blesse…
.Toujours cet éternel doute existentiel.
Il faut que je mûrisse encore tout ça mais c'est sur ma "to do list", une première étape.
---
En accompagnement, un fichier numérique d'ambiance qui télescope la musique de Michael Brook et les chants d'Ustad Nusrat Fateh Ali Khan.
Usurpable sur ce lien.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


ßertrand 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog