Magazine France

La Marseillaise : « Qu’ils assument leur choix»

Publié le 25 février 2010 par Ncadene

IMG_1736Liste Mandroux. Les socialistes gardois de la liste officielle demandent aux frêchistes d’assumer leur choix et, donc, de rendre les clés de la fédération.

Dès l’annonce du bureau national du PS, on pouvait se douter que les colistiers gardois d’Hélène Mandroux exerceraient une pression immédiate sur le premier secrétaire de notre département, en l’occurrence Fabrice Verdier, fidèle lieutenant de Georges Frêche. C’est chose faite. Hier, Benjamin Mathéaud, Nicolas Cadène, Françoise Akoum et Jérôme Bauzon sommaient les responsables locaux de rendre les clés. « Ils se sont mis par eux-mêmes hors de la maison commune»  constate Nicolas Cadène précisant qu’un émissaire du PS descendra à Nîmes pour vérifier que ceux qui ont été exclus ont bien évacué les lieux. « Dans les statuts, Fabrice Verdier n’est plus au PS, donc il ne dispose plus des locaux. On espère que tout se passera dans de bonnes conditions et surtout qu’ils assument leur choix» . Outre le fait qu’ils soutiennent Georges Frêche, il est reproché aux responsables gardois de nombreux dysfonctionnements et un manque de transparence dans la comptabilité. Pour Benjamin Mathéaud, « on marchait sur la tête en Languedoc-Roussillon. Le bureau national a remis les choses à l’endroit. Après les régionales, une mission de conciliation, de dialogue et de rénovation aura pour but de regarder ce qui fonctionne ou pas afin de remettre le PS en ordre de marche» . Pourtant, parmi les 59 exclus, le « vrai PS»  avoue qu’« on trouve des gens qui jusque là ont eu une certaine respectabilité» . Mais en terme de gestion… Benjamin Mathéaud se veut plus offensif. « Les cinq secrétaires fédéraux de la Région ont tenté un tour de force avec Frêche. Ce n’est pas acceptable d’autant que le président sortant a privatisé tous les moyens de son parti en Languedoc-Roussillon» . Tous évoquent « une élection interne biaisée par des gens qui font régner la terreur. On vit avec une chape de plomb au-dessus de nos têtes. C’est dommage de voir que la fédération est devenue une PME familiale» . Après les crudités de ces dernières heures entre les deux camps et le dessert qui sera servi le 14 mars, la politique en famille finit mal, en général.

Fabrice Rougier


Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (1)

Par bill
posté le 25 février à 19:17
Signaler un abus

Les fameux statuts sur lesquels s'appuient Aubry et ses sbires disent pourtant que ce sont les militants de chaque section qui sont censés choisir les listes...

A propos de l’auteur


Ncadene 3555 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte