Magazine Politique

Evan Bayh quitte le Sénat

Publié le 27 février 2010 par Exprimeo
Evan Bayh ne sollicitera pas un troisième mandat comme Sénateur de l'Indiana. Il était l'un des espoirs les plus prometteurs des Démocrates. Il dénonce le climat de Washington. Evan Bayh est né le 26 décembre 1955 à Shirkieville dans l'Indiana. Son père avait été Sénateur des Etats-Unis de 1963 à 1981. En novembre 1988, Evan Bayh conquiert le mandat de Gouverneur de l'Indiana. Il est alors âgé de 33 ans. En 1998, il est élu Sénateur de l'Indiana et réélu en 2004 alors même que l'Indiana votait largement pour GW Bush aux Présidentielles. Marié, il est père de deux jeunes jumeaux. Le profil d'Evan Bayh est intéressant pour 3 raisons. Tout d'abord, par son cursus comme par ses prises de positions, il s'est avéré capable d'aller chercher de nombreuses voies républicaines. Du temps de sa gestion à la fonction de Gouverneur de l'Indiana, sa gestion financière fut considérée comme l'une des plus rigoureuses et lui a valu une solide réputation de bon gestionnaire : - 8 ans sans augmentation d'impôts, - fort excédent budgétaire, - forte augmentation des dotations pour l'enseignement, - grande sévérité en matière de délinquance, - politique novatrice en matière d'environnement. Ensuite, au sein du Sénat, il a adopté des positions qui ont conforté son audience auprès des électeurs démocrates : - il a voté contre plusieurs nominations emblématiques dont celle de Condoleezza Rice au département d'Etat, - il est intervenu vivement contre certaines nominations à la Cour Suprême, - surtout, il est l'un des détracteurs les plus offensifs en matière de gestion de la guerre d'Irak. Enfin, il passait pour un des Sénateurs les plus sérieux et compétents. Il dénonce le climat de Washington et les blocages permanents. Il ne sollicite donc pas un nouveau mandat.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines