Magazine Côté Femmes

Interview : Rosalie Afflelou

Publié le 16 novembre 2007 par Laurent Ballestra
Mannequin, journaliste et animatrice, Rosalie Afflelou navigue entre la France et les Pays-Bas. Quelques questions pour mieux connaĂŽtre cette femme en ville active et terre Ă  terre !

Née en Hollande, Rosalie Afflelou débute sa carrière de mannequin à l’âge de 15 ans en remportant un concours national. Entourée d’autres professionnels de la mode, c’est maintenant elle qui s’attache, dans le cadre de l’émission Top Model 2007 sur M6, à trouver la nouvelle Adriana Karembeu.
Son actualité
En France et en Hollande, je fais partie du jury de l’émission Top Model. J’ai aussi un projet de télé-réalité aux Pays-Bas pour l’an prochain.
Son métier
Je suis journaliste et présentatrice.
La notoriété
Je ne me pose jamais la question ! J’ai commencé le mannequinat à 15 ans, j’ai toujours eu une certaine notoriété, sans jamais être une star mondiale. C’est la suite logique de mon métier et je considère cela comme une vie normale. D’autant plus que je suis toujours entre deux pays et que je ne me vois que rarement à l’antenne, dès qu’un projet est fini, je pars en commencer un autre ailleurs.
Son physique
Quand je me regarde dans un miroir, je trouve toujours que le miroir a une mauvaise mine ! Je doute énormément et souvent je me regarde en me disant : « oh mon dieu ! » Comme la plupart des femmes, d’ailleurs !

Un week-end impromptu
Sur mon île perdue au milieu de la mer du Nord, Sylt. J’aime y retrouver une certaine solitude, je m’y sens bien.
Un week-end classique
J’aime traîner au petit déjeuner, c’est une table ouverte où l’on prend son temps pour discuter en famille. La journée, je fais du sport et je me balade avec mon chien. Je suis très casanière, très maison. Je ne fais pas de shopping le week-end.
Les grandes vacances
J’ai hâte d’être à l’été prochain pour retrouver mon île pendant un mois !
Les trois films indispensables
Chantons sous la pluie, je ne suis pas fan de qui que ce soit, mais le plus bel homme est selon moi Gene Kelly. J’aime aussi Nuit blanche à Seattle avec Tom Hanks, que je ne vois pas assez à mon goût. Et enfin, Le Club des ex, avec Diane Keaton, que je connais par cœur ! Je peux réciter les dialogues et rejouer chaque scène tellement je l’ai vu !
Les trois disques indispensables
Alors, là c’est une colle… J’écoute de nombreux artistes, tous différents, et je ne peux pas n’en choisir que trois ! Tous les genres me plaisent, tout dépend de mon humeur et de ce que je fais. Dans la voiture par exemple, j’aime écouter de la techno ou de la house, pour le punch de la conduite. A la maison, c’est varié, et j’ai une pile immense de CD dans ma salle de bains !
Un héros
J’aimerais atteindre l’image de celle que j’aimerais être. Mon héroïne est sûrement Lady Di, parce qu’elle a cru à une histoire d’amour, a suivi son cœur, a été trahie. Elle a ensuite choisi son bonheur et a eu le cran d’abandonner tout le décorum pour trouver son bonheur. Elle aurait mérité de vivre heureuse.
Les qualités chez un homme
C’est impossible !!! Mais je souhaite qu’il me comble spirituellement et sexuellement.
Ses qualités et ses défauts
Une de mes principales qualités est, je pense, l’honnêteté. Mais elle est aussi perçue par certains comme un défaut… Je suis aussi très tenace, je n’abandonne jamais, un véritable pitt-bull ! Si je crois en quelque chose, je vais jusqu’au bout. On aura beau me dire que je ne réussirai pas, je suis têtue et j’essaie. Comme défaut, je suis du genre impatiente, même si j’arrive maintenant à gérer. J’ai appris que ça vaut souvent la peine d’attendre.
Quel genre de Femme en ville est-elle ?
J’aime la ville. Je suis née aux Pays-Bas, mais je suis maintenant bien trop parisienne pour y retourner de façon permanente. Je ne suis pas très mondaine et grâce à mon métier libéral, je peux profiter de la semaine pour visiter des expositions et des musées. J’aime les vrais quartiers de Paris, errer dans le XIIIe par exemple, me balader la nuit, mais seulement quand c’est calme, pas les week-ends, il y a bien trop de monde. La campagne, j’aime y aller pour me ressourcer.
Une adresse shopping
Sans hésiter, Killiwatch. Depuis longtemps, j’adore aller y chiner des fripes ou du neuf, pour moi, comme pour mes enfants qui aiment ne pas porter les mêmes vêtements que leurs camarades.
Un bon plan détente
Faire un footing, dans le bois de Boulogne ou sur mon île. Traverser les dunes, les forêts, les ronces, je me défoule comme ça, je respire.
Un bon restau
A Paris dans le XIVe, Le Régalade. J’aime les grands chefs qui ont appris le métier dans les palaces et qui proposent ensuite des produits de qualité et de saison. Le Régalade est un restau traditionnel, où l’on mange du pâté, du saucisson et du pain maison. Une cuisine simple et sans chichi, un endroit « jean-basket » qui me correspond bien.
Secret minceur
Je n’en ai pas. Je pense qu’il faut abandonner l’idée que pour être belle il faut être forcément mince. Je crois qu’il faut avant tout manger sainement, à volonté mais sainement, et bouger. Il n’y a pas d’autre secret.
Un bon plan anti-déprime
J’aimerais bien l’avoir ! Quand j’ai le moral à zéro, je fais un footing ou je pars sur mon île.
Au pied du sapin.
Le bonheur !
Par Sophie Orsoni
Copyright : M6/Eric Robert.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Laurent Ballestra 85 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte