Magazine France

Bayrou à fleur de Pau

Publié le 16 novembre 2007 par Willy

Bayrou à fleur de Pau

Par Grégory BLACHIER
leJDD.fr
 

François Bayrou se lance dans la bataille des municipales. Comme attendu depuis quelques semaines, le président fondateur du Mouvement démocrate briguera la mairie de Pau en mars. Une ville qu'il avait déjà tenté de conquérir, sans succès, en 1989. Pour le troisième homme de la présidentielle, le scrutin aura valeur de test à l'heure de trouver un second souffle électoral.



Le chef de file du Mouvement démocrate sera candidat à Pau. (Maxppp)
  Cette fois, c'est une évidence, il ne se contentera pas d'une troisième place, même avec un score honorable. En mars prochain, aux élections municipales, François Bayrou briguera la mairie de Pau, avec la ferme intention d'offrir à son tout jeune Mouvement

Cette fois, c'est une évidence, il ne se contentera pas d'une troisième place, même avec un score honorable. En mars prochain, aux élections municipales, François Bayrou briguera la mairie de Pau, avec la ferme intention d'offrir à son tout jeune Mouvement démocrate une municipalité visible. Le bruit courait depuis plusieurs semaines, et celui qui ne veut plus être désigné comme "centriste" a confirmé ses intentions. "J'ai décidé de conduire une liste pour l'élection municipale de mars prochain", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse organisée dans un restaurant de Pau. Fidèle à la ligne que lui a valu un certain succès électoral en avril, il a annoncé son intention de rassembler sur sa liste des "hommes et des femmes de sensibilités différentes".

Pau n'est "que<" la 51e ville de France, avec un peu plus de 82 500 habitants, mais elle est la plus importante du terreau béarnais de Bayrou. A son crédit, le troisième homme de la présidentielle, fort de plus de sept millions de voix, n'a pas cédé à la tentation du parachutage. Elu en 1983 sur une liste centriste, il a été conseiller municipal palois jusqu'en 1993. Il avait même déjà été candidat aux municipales de 1989, battu par le socialiste André Labarrère, dans une ville que la gauche tient depuis 1971. En confirmant sa candidature, il s'affirme en leader d'une formation qui, de son propre aveu, s'avance dans une bataille "délicate" aux municipales. François Bayrou part donc en terrain connu, et pourrait profiter de la situation politique locale.

Mais il ne sera pas le seul à prôner la pluralité politique. Car le maire socialiste sortant, Yves Urieta, élu après le décès d'André Labarrère en mai 2006, mènera une liste d'ouverture UMP-PS "ni de gauche, ni de droite, ni du centre". Il a rencontré Nicolas Sarkozy récemment, et une procédure d'exclusion du PS a été engagée. Il sera donc opposé à la candidate désignée par les militants socialistes, Martine Lignières-Cassou. Au premier tour de la présidentielle, François Bayrou avait largement devancé ses concurrents dans la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, avec 30% des voix, contre 18,57% au niveau national. La ville avait confirmé, au second tour, son penchant à gauche, en plaçant Ségolène Royal en tête. La division dans le camp socialiste pourrait donc profiter au candidat MoDem, qui cherche à asseoir sa formation au niveau national. Après l'échec des législatives, le parti qui se dit "porteur du pluralisme" et ne veut "pas se définir par rapport aux autres" passera un test grandeur nature, et le résultat de son fondateur en sera d'autant plus observé

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Willy 401 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte