Magazine Santé

Enjeux démographiques et sociologiques du vieillissement

Publié le 16 novembre 2007 par Pierre Cuzon
Landivisiau
Jeudi 6 décembre
Présentation de Guillaume Fernandez, sociologue formateur à l’UBO
Les enjeux démographiques et sociologiques du vieillissement
Notre époque s’interroge beaucoup sur les « personnes âgées » et réfléchit sur leur place dans la société, sur le « problème » que constitue la vieillesse, et sur les bonnes manières de le prendre en charge. Cette réflexion touche à des domaines très divers qui sont à la fois d’ordres démographiques, sociaux, économiques, politiques, juridiques, culturels, etc. Pourquoi ces interrogations aujourd’hui et cette réflexion sur cet âge de la vie ?
Plusieurs raisons peuvent être avancées à cela. Bien sûr le désormais célèbre problème des retraites vient à l’esprit de chacun quand on aborde la question de la vieillesse aujourd’hui, et il est vrai que le vieillissement de la population pose un certain nombre de difficultés à nos systèmes sociaux. Mais je plaiderais que ce n’est peut-être pas le problème le plus fondamental et pas la cause principale de notre intérêt actuel pour le vieillissement. Ce n’est en tout cas pas sous cet angle que nous aborderons la question ici.
De façon plus globale, nous partirons de l’idée que si la société se préoccupe tellement du vieillissement, c’est parce qu’elle ne sait pas très bien comment réagir devant ce phénomène. La vision que nous avons collectivement de cet âge de la vie, après une période de très grands changements, a perdu de sa précision et de sa simplicité et nous n’avons plus les clés sociales et culturelles pour l’appréhender. Il est facile de noter que les différents discours qui circulent sur la question oscillent aujourd’hui entre une vision positive qui se félicite des gains d’espérance de vie, vus comme une sorte de « victoire de la longévité » et une vision plus négative qui, tout de suite après le cri de victoire, s’empresse d’imaginer tous les problèmes que va poser immanquablement la présence de tant de personnes âgées. La vieillesse est donc prise dans ce paradoxe où, de plus en plus présente socialement avec une augmentation forte du nombre de personnes vivant aux âges les plus élevés, elle est aussi de plus en plus difficile à appréhender. Autrement dit, bien qu’ayant parmi nous et autour de nous de plus en plus de personnes âgées, nous les connaissons peut-être de moins en moins bien et nous ne savons pas très bien comment nous situer par rapport à elles. Il semble d’ailleurs qu’elles-mêmes ne savent pas très bien définir leur place. Les enquêtes montrent régulièrement que les vieilles personnes ressentent aussi l’ambivalence de leur situation, prises entre la revendication du droit à profiter pleinement d’une retraite méritée après une longue vie de travail, et le regret parfois de n’être pas plus utile après le départ à la retraite. Elles en montrent aussi la fragilité et combien le bien-être d’une personne âgée tient parfois à peu de choses et peut se détériorer très vite quand son entourage proche se transforme.
C’est à ces différents points que nous proposons de réfléchir ensemble en traitant de la transformation de la vieillesse et en faisant un point sur les modes de vie des personnes âgées aujourd’hui dans leur nouvelle complexité.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pierre Cuzon 141 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines