Magazine Golf

La scène du green

Publié le 16 novembre 2007 par Brigitte Contois

Le golf à la cote en ce moment, il est à la une au cinéma, à la télévision et dans les principales séries. Oui, le dernier film tiré du roman d’Agatha Christie, l’Heure zéro nous offre un meurtre au crâne fracassé sur mamie, les Experts de Manhattan et de Miami ont souvent un macchabée qui a connu le même sort. On a même le NCIS qui nous explose un marins dans un bunker, sa sortie lui a fait très mal. Puis on a un peu de-ci de là des téléfilms qui traitent de méchants promoteurs qui veulent installer un golf dans une zone super écolo.

Ainsi, le golf de se démocratise, il participe activement aux programmes violents de la télévision que nos enfants adorent. Tous les 7 à 21 ans souhaitent devenir experts en police scientifique !  Les pauvres, ils semblent oublier les études de médecine avec numerus clausus,  obligatoires pour devenir légiste et spécialisation pour ouvrir le bonhomme, ils ignorent qu’il faut un concours pour entrer dans la police avec nombre déterminé et en plus je connais personnellement les personnes chargés des faux papiers au ministère et l’on a simplement 2 personnes dans 10 m2 qui bossent avec Interpol. Il vaut mieux oublier les supers ordinateurs à écrans plats qui trouvent le micro-bout de tampon de l’ambassade d’Uruguay. Enfin, s’ils rêvent à ce super job, ils vont peut-être se mettre au golf car les méchants comme les gentils ont un club de golf pas loin d’eux.

Sachant que l’audimat est plus que performant pour ces séries, il reste à espérer que le golf devienne une activité courante. Posséder un club ou une série de golf va devenir le nec plus ultra bientôt. De là a ce qu’il devienne arme du crime, il faut être un sacré frappeur et ne pas louper son coup. Par contre, slice ou fade, il n’y aura pas de différence sauf dans la série made in USA où le super flic verra un angle de 15° plus sur la gauche sur l’empreinte de la blessure du crâne. Bref, le crime n’est pas plus parfait que le swing, l'homicide devient par driver et rotation, il va falloir plus qu'un alibi pour rater son approche...
Bref, si les petits accrocs des séries des CIS de l’oncle sam ont besoin d’étendre leur culture sur la ballistique, le golf installé près de chez vous vous expliquera tout sur l’arme tendance. Il suffit de s’y mettre. Chaque golfeur devient un criminel potentiel, on est armé comme une bande de samouraïs. Attention au crime passionnel sur le green, on peut finir dans le trou !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Brigitte Contois 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines