Magazine Santé

Petite histoire de l’Hôpital Joffre-Dupuytren et de l’AP-HP

Publié le 23 février 2010 par Cmdjd
Un dernier point, qui n’est pas sans importance pour ce qui nous occupe, concerne la place particulière de l’Hôpital Joffre-Dupuytren dans le contexte de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris.
L'AP-HP se compose de 37 établissements répartis sur Paris intra muros et la petite couronne, les départements périphériques de la région parisienne, et quelques sites en province. Sur ces 37 établissements, 9 sont purement gériatriques.
Si elle fait partie du système hospitalier public général, l'AP-HP dispose d'un statut particulier compte tenu de sa taille, de son histoire, de sa triple activité de soins, de recherche, et de formation universitaire. Elle dépend de la Ville de Paris, et fonctionne comme un établissement unique avec localisations multiples. Son siège est à Paris, et elle est gérée par un Directeur Général. Outre ses instances administratives et son Conseil d'Administration, sa plus haute instance médicale est dite Commission Médicale d'Etablissement ou CME (l'équivalent au niveau de chaque hôpital est dit Commission Consultative Médicale ou CCM).
Petite histoire de l’Hôpital Joffre-Dupuytren et de l’AP-HP


En 1931 l’AP-HP construit à Draveil le sanatorium qui deviendra l'Hôpital Joffre en 1960 en devenant lieu de long et moyen séjour pour personnes âgées. En 1967, devant l'engorgement des hôpitaux parisiens en patients dits chroniques, l'AP-HP construit en complément à Draveil l'Hôpital Dupuytren qui sera rapidement associé à l'Hôpital Joffre sous l'égide d'une même direction. Ce ne sera qu'au milieu des années 2000 que le Groupe Hospitalier trouvera son nom actuel d'Hôpital Joffre-Dupuytren. Essentiellement consacré à la prise en charge des patients âgés depuis les années 60, l'hôpital aura ainsi accompagné la naissance puis l'évolution de la discipline gériatrique à la fois dans la pratique médicale et au sein de l'AP-HP. Il dispose aujourd'hui de lits de Médecine Aiguë (Médecine Gériatrique, Gérontopsychiatrie, Unité de Soins Palliatifs), de lits de Moyen Séjour ou Soins de Suite – Réadaptation (SSR), et de lits de Long Séjour ou Soins de Longue Durée (SLD), ces-derniers étant actuellement regroupés sur le site de Joffre. L'hôpital dispose également d'un Hôpital de Jour, d'un Centre de Consultations, d'un plateau technique avec Radiologie et Laboratoire de Biologie.


Les locaux du site de Dupuytren ont été entièrement rénovés en 2006-2007. Un vaste projet en cours prévoit la construction d'un nouveau bâtiment (« Castor ») pour accueillir les patients les plus dépendants du SLD actuel, le site de Joffre étant destiné à disparaître. Les patients les moins dépendants devront alors trouver des lieux d'accueil moins médicalisés, dans diverses structures de type Maison de Retraite ou EHPAD (Etablissements d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes). Ces-derniers ont été créés il y a quelques années afin de servir de solution intermédiaire entre la Maison de Retraite, non médicalisée, et le SLD, hospitalier.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cmdjd 65 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte