Magazine Blog

Star Academy 7 : Psy Show?

Par Mélina Loupia
L'avantage de ne faire qu'écouter la télé, c'est qu'on en saisit probablement les subtilités sans se laisser influencer par le pouvoir déformant de l'image. Si. Et ce soir, alors que la quotidienne vient de s'achever, c'est frappant. Je me demande si je ne suis pas en train d'assister à un stage de thérapie comportementale d'adolescents en recherche de ce qu'ils ont perdu. Enfermés, coupés du monde extérieur cruel, grondant et gelé, ces sales mômes sont protégés derrière les remparts d'un Relais & Châteaux, se font panser l'ego par des professionnels du genre. Car non, le chant, le sport, l'expression scénique, la technique vocale ou encore la direction ne sont plus au programme cette année. Cette session-ci, n'importe quelle matière est prétexte à une séance de psychothérapie, voire de pédopsychiatrie. D'autant plus que le créneau fait partie de l'emploi du temps, avec le cours magistral de développement personnel. Là, entre technique du rebirth, tests psychotechniques ou encore crises de larmes salvatrices, les candidats profitent et vivent à fond la fameuse aventure humaine qui ne vit qu'à travers la télé-réalite. En attendant, il semblerait que le public ne soit pas au rendez-vous, si on en croit les apparitions téléphoniques ou plasmatiques à la Star Trek de la Directrice à son 15ème mois de grossesse, qui pratique la pseudo pédagogie en remontant les caleçons et les strings de ses élèves, comme quoi ils font péter les cours optionnels qu'elle décide donc de rendre obligatoires. Afin que le petit téléspectateur ne se fourvoie pas sur le dur métier d'artiss' et qu'on ne croit pas que chanter, c'est avant tout roupiller sévère, roter son soda et sa pâte à tartiner et tenter d'explorer sa sexualité à l'abri des caméras stratégiquement indsicrètes des lieux. Forcément, l'ado, il est révolté. Et il le dit. Et de l'autre côté de l'écran, parents et enfants y trouvent leur compte. Reste plus qu'à rajouter une pincée de scandale sur le plateau du fameux Prime Time décalé à cause du foot ce soir, et là, alors que les incidents techniques à répétitions des émissions précédentes, les larmes poussées à leur paroxysme des candidats qui perdent leur meilleur pote qu'ils adorent, les huées du public, il faudra bien renouveler le stock du rebondissement et de l'aléa du direct. D'ici à ce qu'Alexia Laroche Joubert ne nous ponde pas son héritier sur le plateau...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mélina Loupia 93 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog